Christiane Taubira : le raté de Grenoble

le
0
La garde des Sceaux Christiane Taubira, photo d'illustration.
La garde des Sceaux Christiane Taubira, photo d'illustration.

La nouvelle a fait le tour des rédactions et des réseaux sociaux jeudi en fin de matinée, avant de tomber à l'eau. Christiane Taubira ne viendra pas jeudi soir à Grenoble pour soutenir Éric Piolle, le candidat écologiste qui a, au premier tour des municipales, devancé à la surprise générale Jérôme Safar, successeur pressenti de Michel Destot. Motif invoqué : elle aurait raté son train. En fait, les socialistes locaux ont tout fait pour que la garde des Sceaux n'assiste pas au meeting du candidat EELV. Si Solférino a privé Jérôme Safar de l'investiture socialiste, Michel Destot comme la fédération PS de l'Isère pensent que le dauphin du maire a encore de bonnes chances de l'emporter face à Éric Piolle, soutenu par une frange extrémiste d'écologistes. Michel Destot, qui a appris en fin de matinée la venue de la garde des Sceaux par la police, et non par le préfet, a donc appelé deux fois l'Élysée pour faire annuler ce voyage. "Taubira voulait se victimiser : elle sait qu'elle va être virée, elle voulait donc pouvoir dire que son soutien à Piolle était la raison de son limogeage", confie-t-on dans l'entourage de Destot. Quelques heures après l'annonce de sa venue à Grenoble, Christiane Taubira faisait donc savoir qu'elle avait manqué son train pour Grenoble...

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant