Christiane Taubira : « Je n'ai peur de rien »

le
0
Christiane Taubira
Christiane Taubira

Toujours aussi rétive au compromis, l’ex-garde des sceaux ne conçoit pas la vie sans un engagement auprès des autres, nourri par son enfance.

Elle a grandi avec bonheur à Cayenne, étudié avec boulimie à Paris, exercé différents métiers en Guyane avant de devenir députée puis Garde des Sceaux. Fondamentalement libre, passionnée, flamboyante, Christiane Taubira, 64 ans, est toujours aussi rétive au compromis mais ne conçoit pas la vie sans un engagement auprès des autres, nourri par son enfance.

Je ne serais pas arrivée là si…

S’il n’y avait eu ce rire tonitruant de ma maman. Ce rire qui révélait une joie invincible. Oui, invincible ! Elle était pourtant passée par des moments difficiles, cette mère de onze enfants, sans mari, et qui avait dû arrêter l’école à 14 ans pour s’occuper de sa fratrie à Cayenne quand sa propre mère était morte.

Elle avait même fait une dépression nerveuse lorsque j’avais 8 ans, avait été prise en charge par les médecins, avait accepté d’avaler des décoctions et autres produits de la médecine créole. Et une bonne sœur, à l’école, m’avait demandé si c’était vrai que ma maman était devenue folle. Vous imaginez la violence de tout cela. Mais elle était revenue.

Elle avait décidé, un jour, de mettre sa dépression au placard, de l’enfermer à double tour, et de revenir s’occuper de ses enfants. Et j’ai alors retrouvé son rire. Intact. Indissociable de ma maman avec son visage doux.

Vous avez hérité de ce rire ?

De sa joie de vivre invincible. Elle me l’a transmise par imprégnation. Je n’ai peur de rien. Je peux pleurer sur le malheur des autres, mais je ne pleure jamais sur moi. Et si un ma...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant