Christian Wulff rejette les accusations de Sepp Blatter

le
0
CHRISTIAN WULFF REJETTE LES ACCUSATIONS DE SEPP BLATTER SUR LES MONDIAUX 2018 ET 2022
CHRISTIAN WULFF REJETTE LES ACCUSATIONS DE SEPP BLATTER SUR LES MONDIAUX 2018 ET 2022

BERLIN (Reuters) - L'ancien président allemand Christian Wulff a rejeté lundi les accusations de Sepp Blatter, président de la FIFA, selon lesquelles il a exercé des pressions politiques pour favoriser l'attribution de la Coupe du monde de football 2018 à la Russie et 2022 au Qatar.

"Les déclarations de M. Blatter concernant l'ancien président Christian Wulff sont fausses", ont fait savoir les services de l'ex-président dans un communiqué laconique.

Dans un entretien paru dimanche dans le Welt am Sonntag, Sepp Blatter, poussé à la démission par des scandales de corruption après sa réélection à la tête de la Fédération internationale de football il y a un mois, avait accusé également Nicolas Sarkozy d'avoir exercé de telles pressions.

"Avant l'attribution de la Coupe du monde à la Russie et au Qatar, il y a eu deux interventions politiques. M. Sarkozy et M. Wulff ont essayé d'influencer le vote de leurs représentants. Et nous avons aujourd'hui une Coupe du monde au Qatar. Ceux qui ont pris cette décision devrait aussi en assumer la responsabilité", déclarait-il.

(Madeline Chambers et Michael Nienaber; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant