Christian Wulff rate sa sortie en beauté

le
2
La majorité des personnalités politiques a boycotté la cérémonie d'adieux du président sortant.

Le président allemand a infligé une dernière flétrissure à sa fonction, jeudi soir, avant de quitter définitivement le château de Bellevue. S'accrochant jusqu'au bout à tous les honneurs d'une fonction qu'il a ternie aux yeux de ses concitoyens, Christian Wulff, a fait ses adieux officiels avec un Zapfenstreich, la traditionnelle cérémonie en grande pompe réservée aux serviteurs les plus dignes de la République fédérale. Mais, boycotté par une grande partie de la classe politico-médiatique et le monde des artistes, Wulff a essuyé une ultime humiliation: seule la chancelière et son dernier carré de fidèles conservateurs avaient fait le déplacement.

Annonçant les uns après les autres leur forfait à la cérémonie, les ténors de l'opposition ont rebaptisé «Zapfenstreik» (la grève des adieux), cette sorte de retraite aux flambeaux avec honneurs militaires pour laquelle le président sortant a le droit de choisir trois tubes interprétés par une fanfare. Les q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 9 mar 2012 à 10:53

    JPi - En France, il n'y a que l'augmentation annuelle de la dette de l'état qui soit FORTE

  • M4189758 le vendredi 9 mar 2012 à 10:52

    JPi - J'en connais un autre qui assure sa sortie organisée par l'incurie de sa campagne.