Christian Labit : " Ne pas juger Guy sur ce Tournoi, mais sur ses quatre ans "

le
0
Christian Labit : " Ne pas juger Guy sur ce Tournoi, mais sur ses quatre ans "
Christian Labit : " Ne pas juger Guy sur ce Tournoi, mais sur ses quatre ans "

Présent au Tournoi des Six Stations (tournoi de rugby sur neige), Christian Labit, ancien joueur de Toulouse, nous a parlé de sa vision du rugby français dans le futur et de l'avenir de l'équipe de France avec à sa tête Guy Novès.

Ce tournoi vous tient-il à cœur ?
Oui, les gens qui l’organisent sont exceptionnels. Ils font tout pour que l’on soit bien, que l’on passe une superbe semaine. Rien que par rapport à eux, on se doit de venir, de répondre présent, même si on a des obligations de faire en sorte qu’elles passent après. Ce tournoi représente beaucoup pour nous, en tant qu’ancien joueur.

Ce tournoi vient juste après le début du Tournoi des VI Nations. L’équipe de France sera dirigée pour la première fois par Guy Novès. Cela a-t-il été une surprise et une satisfaction pour vous de voir votre ancien mentor à la tête des Bleus ?
Une surprise, non. J’étais un peu dans les confidences, on est proche avec Guy, donc je le savais avant beaucoup de monde (rires). Satisfaction pour lui, parce que forcément, individuellement, pour lui c’était important de finir à la tête de l’équipe de France. Pour lui, mais aussi pour le monde du rugby ce choix est important. C’est quelqu’un qui mérite d’être à la tête du rugby français par rapport à ses résultats, la réussite avec son club, le nombre de trophées qu’il a remporté. Je crois que c’est une suite logique pour lui. Personne n’a trouvé à redire sur le fait que Guy ait été nommé sélectionneur. C’est un bien pour l’équipe de France.

Concernant sa première liste, qu’est-ce que vous en avez pensé ? C’est aussi dans la logique actuelle du rugby français ?
Le problème est que le rugby français souffre beaucoup de concurrence, des joueurs étrangers qui abondent dans notre championnat. Sortir des joueurs de la formation française, cela devient compliqué pour l’avenir. Il ne faut pas juger Guy Novès sur ce tournoi, mais sur ses quatre ans. Pour l’avenir du rugby français, il faut mettre en place des jeunes qui jouent et sont titulaires dans des grands clubs. C’est rare aujourd’hui. Malgré cela, il a osé, il a pris des joueurs que personne n’attendait. Il est allé chercher l’avenir du rugby français, c’est sa marque de fabrique. Il a toujours sorti des joueurs jeunes, il les a préparé, rendu forts et meilleurs, c’est pour cela qu’il a eu des résultats avec le Stade Toulousain.

« Bézy est un joueur atypique, mais un modèle idéal pour l’avenir »

Dans ces nouveaux venus, y-a-t-il des « chouchous » qui vous viennent à l’esprit ?
Il y en a beaucoup, je ferai du tort à ceux que je ne citerai pas. Mais je pense forcément au petit Bézy du Stade Toulousain, pas parce qu’il est de Toulouse mais parce que c’est un joueur atypique, mais un modèle idéal pour l’avenir, un jeune joueur pétri de talent qui s’impose tous les week-ends avec son club. Il y a aussi le petit Chat du Racing. Aujourd’hui, il va manquer d’expérience et de maturité, mais dans quatre ans ce sera celui sur qui on pourra compter. C’est le fonctionnement de Guy et c’est ce qui peut rendre l’équipe de France plus forte à l’avenir.

Sur le prochain Tournoi des Six Nations, à quelle équipe de France va-t-on avoir droit selon vous ?
C’est compliqué, il n’est pas seul à choisir, il y a Jeff Dubois et Yannick Bru qui donnent aussi leur avis, même si c’est Guy qui tranche au final. Je ne peux pas la deviner. Le grand public et le monde du rugby vont devoir accepter de perdre des années. C’est à ce prix-là que l’on réussira à franchir des étapes. Les Anglais, quand ils sont champions du monde, ils n’ont pas passé leurs deux premières années à tout gagner, bien au contraire ! Mais les deux dernières années, ils ont fini invincibles ! Il faut une refonte du rugby français, quitte à faire des malheureux parce que l’on a envie que l’équipe de France gagne. Il faut préparer cette équipe de France et accepter qu’elle perde pour gagner dans l’avenir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant