Christian Estrosi pense avoir «le même parcours» que Stallone

le
0
Christian Estrosi pense avoir «le même parcours» que Stallone
Christian Estrosi pense avoir «le même parcours» que Stallone

Quand Estrosi rime avec Rocky. Déjà connu pour ses liens avec le chanteur de U2 Bono, le député-maire de Nice LR Christian Estrosi a aussi eu l'occasion de côtoyer Sylvester Stallone. Dans un entretien à Closer paru ce vendredi, il estime même «qu'au fond», son parcours est «le même» que celui de l'acteur !

Christian Estrosi a rencontré l'interprète de Rambo lors de la récente exposition au Musée d'Art moderne de Nice des peintures de l'acteur américain. Pour le député, l'occasion lui a alors été donnée de découvrir «un artiste avec beaucoup d'émotion». «Et au fond, son parcours est le même que le mien, ajoute Estrosi. Sly est fils de Calabrais comme je suis fils de Perugia (Pérouse en Ombrie, ndlr), nous avons des origines modestes, avons été propulsés dans un monde qui n'était pas le nôtre.»

Pour Estrosi, ces origines modestes expliquent peut-être pourquoi lui et Stallone ont toujours eu la «force et la volonté : cette rage qui surgit lorsqu'on vous regarde de manière méprisante.» 

Ces déclarations n'ont pas manqué de faire sourire les internautes sur les réseaux sociaux et se sont chargés de réaliser de nombreux détournements pour se moquer du maire de Nice.

Christian Estrosi se compare à Sylvester Stallone. Croisons les ! #croisonsles pic.twitter.com/g7RDH7TIuj— L'Humour de Droite (@humourdedroite)— Août 2015

Première réaction de Sylvester Stallone sur les déclarations de Christian Estrosi : pic.twitter.com/8eT3WwPQFL— Clark Con (@7MdsDeCons)— Août 2015

Alors comme ça, Estrosi se compare à Stallone ?

#CroisonsLes ! ;)

(pour @policedutweet) pic.twitter.com/wTeSM25e3h— GuillaumeTC (@GuillaumeTC) 13 Août 2015

Beau joueur, Christian Estrosi a réagi avec auto-dérision en tweetant un article de BuzzFeed intitulé «18 fois où Christian Estrosi a été plus fort que Sylvester Stallone». «Merci BuzzFeed pour cet article ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant