Chris Jullien : "Dupraz ? C'est lui qui nous inspire"

le
0
Chris Jullien : "Dupraz ? C'est lui qui nous inspire"
Chris Jullien : "Dupraz ? C'est lui qui nous inspire"

Après une saison en L2 avec l'AJA et un titre de champion du monde U20 avec la génération Pogba en 2013, l'immense Chris Jullien (1,96m) a disparu deux ans en Allemagne au SC Fribourg. Après cette parenthèse pas vraiment enchantée, le défenseur central est devenu l'an passé l'un des hommes forts de Dijon, au point de figurer dans l'équipe type de L2 (neuf buts et une passe décisive). Après ses débuts en L1 au Vélodrome contre l'OM et sa première au Stadium pour le derby de la Garonne le week-end dernier, présentation de la nouvelle tour de contrôle de la défense toulousaine.

Les résultats des matchs amicaux de pré-saison et les deux premières prestations du TFC sont plutôt encourageants dans l'ensemble. Nouvelle saison, nouveau TFC ?
C'est clair. Franchement, on est sortis confiants des matchs amicaux. Notre préparation physique a été très dure au début, on a vraiment souffert. Mais ça a été un mal pour un bien parce que, pendant la série de matchs de prépa, on a senti qu'on avait bien travaillé en amont, et que physiquement, on est bien. Et, du coup, on est capable sur le terrain de répondre aux attentes du coach : beaucoup de courses, de pressing, d'intensité ! C'est ce qu'on a essayé de faire sur les deux premières journées.

L'objectif de Toulouse était donc d'être opérationnel dès la première journée ?
« Je ne suis au TFC que depuis un mois et demi, mais j'ai pu constater que le mixe entre jeunes et anciens fonctionne bien. »
Ah oui, ça c'est sûr ! Mais je ne connais pas une équipe de L1 qui ne veut pas être opérationnelle et performante dès le début du championnat ! En tout cas, nous on a tout fait pour. Je trouve qu'on a un groupe de qualité. Je ne suis ici, au club, que depuis un mois et demi, mais j'ai pu constater qu'il y dans ce groupe des joueurs de grande qualité et que le mixe entre jeunes et anciens fonctionne bien. Dans ce championnat, on va jouer notre chance à fond, on n'a pas à se cacher.

L'an passé, tu étais prêté par Fribourg à Dijon. Après une très bonne saison ponctuée d'une montée en L1, pourquoi ne pas avoir continué l'aventure en Bourgogne ?
En arrivant à Dijon, l'été dernier, tout le monde savait que je devais repartir à la fin de la saison en Allemagne. Tout était tellement parfait avec Dijon qu'on aurait pu penser que j'étais dijonnais. Moi, en arrivant à Dijon, j'ai joué comme si j'étais un membre du club et pas comme si je venais juste en prêt. Cet état d'esprit m'a beaucoup servi, je pense, pour mon intégration dans le groupe et dans l'équipe. Mais en fin d'année, Fribourg a posé ses conditions pour mon départ. Dijon a été l'une des possibilités, mais finalement, Toulouse m'a acheté. Le coach Dupraz m'a appelé et j'ai eu un bon feeling avec lui. Il a su me…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant