Chris Esquerre : "Il ne se passe jamais rien d'étonnant dans le football"

le
0
Chris Esquerre : "Il ne se passe jamais rien d'étonnant dans le football"
Chris Esquerre : "Il ne se passe jamais rien d'étonnant dans le football"

One-man-show, chroniques, pastilles, émissions, Chris Esquerre met les pieds où il veut, et c'est souvent là où on ne l'attend pas. Alors que son actu se résume aujourd'hui à un DVD de son spectacle dans les bacs et à ses remplacements quotidiens de Nagui sur France Inter, l'homme le plus drôle de France dit redouter une chose : "Je n'aime pas faire deux fois la même interview". Raison de plus pour lui parler de football, un sujet qui ne l'intéresse pas, mais sur lequel il a des tonnes de choses à dire.

Tu ne regardes jamais de foot à la télé ? J'aime bien regarder à partir du moment où la France est en quarts de finale, par exemple. Pas pour ce qui se passe sur le terrain, puisque je ne connais pas les joueurs, mais parce que tu sais que vingt autres millions de Français regardent la même chose en même temps. Ce qui crée une communion, un peu artificielle, mais qui est quand même là. C'est un phénomène social que je trouve vraiment amusant. Comme quand il y a eu la manif' pour Charlie Hebdo. Quand il y a un gros match, tu entends hurler dans tous les appartements à chaque fois qu'il se passe quelque chose. Je trouve ça beau, même si c'est un peu factice parce que ça ne dure pas.
Tu comprends pourquoi les gens s'intéressent au foot ? Je suppose que c'est une histoire d'identification à un club, à une équipe, mais ça ressemble plutôt à un fantasme. Lorsqu'on dit "Paris a gagné", c'est faux. Les joueurs du PSG ne sont pas parisiens. Certains ne parlent même pas notre langue et repartent dans leur Ferrari à la fin du match. D'une année sur l'autre, les joueurs ne sont plus du tout les mêmes. Il faut vraiment avoir envie de se raconter une histoire pour y croire. C'est vraiment tiré par les cheveux.
Tu regardes d'autres sports ? Avant, je regardais la Formule 1, mais c'est toujours pareil. Je regarde un peu Roland Garros parce que j'aime bien le bruit de fond, pour faire des siestes. C'est une époque où il fait beau, où on peut somnoler la fenêtre ouverte en écoutant ça. Et puis à deux joueurs, c'est plus lisible. Au foot, il est plus dur de prévoir qui va gagner. C'est frustrant.
"J'adorerais voir un match de foot avec deux équipes de 60 joueurs..."
Qu'est-ce que tu n'aimes pas dans le foot ? Comme ça ne se voit qu'à la télé, j'ai l'impression que tout est trop petit. Tu ne vois pas le ballon, les joueurs sont tout petits. Et au stade, ça doit être encore pire, tout est minuscule. Sauf si tu es au bord du terrain, et encore, ce n'est gros que quand l'action est près de toi. Et puis y aller pour l'ambiance, ça me paraît bizarre, puisque 80% du temps, tu ne vois pas ce qui se passe.



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant