Choses vues dans la France lepéniste

le
0
Marine Le Pen chaudement accueillie à son arrivée pour un meeting à Hénin-Beaumont, à l'entre-deux-tours des départementales.
Marine Le Pen chaudement accueillie à son arrivée pour un meeting à Hénin-Beaumont, à l'entre-deux-tours des départementales.

"Vite, vite, ça va commencer !" Ils arrivent en groupe, en couple ou, pour certains, seuls. On les voit se presser dans les rues sombres et étroites qui entourent la mairie d'Hénin-Beaumont. Il est bientôt 20 heures. On les devine impatients, contents et excités. Et pour cause : Marine Le Pen leur a donné rendez-vous pour un meeting électoral, le seul de l'entre-deux-tours des départementales. Au premier tour, ils ont voté Front national, et ils feront de même dimanche. Ils sont présents parce qu'ils veulent approcher et entendre Marine, tout simplement. Et, qui sait, repartir de là avec une photo. Mais, outre cela, qu'est-ce qui anime donc ces électeurs que Manuel Valls voudrait voir "revenir dans le giron républicain" ? Qui sont donc ces Français que Nicolas Sarkozy tente de séduire en parlant halal et menu des cantines scolaires ?

À l'entrée de la petite salle des fêtes de la ville, chacun accepte volontiers d'être palpé par un service d'ordre renforcé. La veille, un local de la mairie a été incendié. "À mort, Briois (le maire d'Hénin, NLDR)", pouvait-on lire sur un des murs. "C'est nul, soupire Éric, un jeune Héninois, accompagné de sa mère. Allez, viens, maman, on entre." Dans la salle - parquet au sol, murs peints en gris et boule à facettes - règne une ambiance festive. Inspiré, le technicien du son a programmé des tubes de David Guetta et de la soul des années 1970. Les rangées de chaises se remplissent rapidement.

Kevin,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant