Chômeurs séniors : recul du départ à la retraite et allongement de l'allocation chômage

le
0

L'accord sur l'assurance chômage comporte différentes mesures. Parmi elles, on note un allongement d'un an des allocations pour les plus de soixante ans, en raison du recul du départ en retraite.

L'accord sur l'assurance chômage

Dans la nuit du 21 au 22 mars 2014, l'accord sur l'assurance chômage a été signé par les partenaires sociaux : patronat et syndicats, à l'exception de la CGR et la CFE-CGC. Cet accord pose différentes mesures favorables aux chômeurs de plus de soixante ans.

De fait, les séniors demandeurs d'emploi pourront bénéficier d'un allongement de leurs allocations chômage jusqu'à 62 ans. Cette prolongation d'un an s'explique par le recul de l'âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 ans au lieu de 60 ans, conformément à la réforme des retraites votée en 2010.

Mesure appliquée en juillet

Ainsi, à compter du 1er juillet 2014, les personnes au chômage nées à partir du 1er juillet 1955 et ayant réuni tous leurs trimestres de cotisation pour une pension de retraite à taux plein, toucheront leur allocation jusqu'à 62 ans au lieu de 61.

Nouvelle contribution pour les salariés

Les finances de l'Unedic, organisme chargé de la gestion de l'assurance chômage, pourraient atteindre un déficit de 22 milliards d'euros d'ici à la fin d'année. L'estimation est de 32 milliards d'euros à l'horizon 2037. L'Accord du 22 mars 2014 prévoit donc une contribution spécifique de solidarité, versée par les salariés de 65 ans et plus au régime d'assurance chômage. Le taux de la taxe sera de 6,4 %, dont 2,4 % à la charge du salarié.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant