Chômage : une baisse qui fait du bien

le , mis à jour à 08:25
8
Chômage : une baisse qui fait du bien
Chômage : une baisse qui fait du bien

Avant l'heure de parution officielle des chiffres du chômage, hier à 18 heures, le gouvernement avait fait courir le bruit d'une heureuse éclaircie... Elle est de taille : au mois de septembre, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c'est-à-dire sans aucune activité, a diminué de 66 300 par rapport au mois d'août, soit une baisse de 1,9 %. Après la douche froide d'août et ses 52 400 chômeurs supplémentaires, ces excellents résultats — les meilleurs depuis la création des statistiques en 1996 — vont redonner un peu d'oxygène à François Hollande. Le président est attaqué jusque dans ses rangs, où les doutes s'accumulent sur sa possible candidature. Lui qui, à plusieurs reprises, a conditionné un éventuel deuxième mandat à sa capacité d'inverser la courbe du chômage fin 2016. Cette décision, il la prendra vraisemblablement dans la foulée suivant la publication des prochaines statistiques prévue fin novembre.

 

 

Le jeu de yo-yo qui caractérise les chiffres du chômage mois après mois a pourtant fini par lasser une opinion de plus en plus sceptique. Et comme on dit en matière de statistique du chômage, une hirondelle ne fait pas le printemps. Ce résultat de septembre n'échappe donc pas à la règle. La ministre du Travail, Myriam El Khomri, le sait bien, qui, de la Guyane où elle effectue un déplacement, a salué, non pas la performance mensuelle mais « une tendance de fond » jugée « favorable ». « Il s'agit du 3e trimestre consécutif de baisse, ce qui ne s'était pas observé depuis début 2008 », se félicite à raison Myriam El Khomri. Au total, depuis le début de l'année, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a diminué de 90 000. « Malgré des variations mensuelles parfois fortes, ce sont donc 10 000 personnes qui sortent chaque mois, en moyenne, de la catégorie A », note le communiqué.

 

 

73 500 chômeurs sont passés dans la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 34flora il y a 10 mois

    y en a d'autres comme celle-là, histoire de rigoler un peu ?

  • laurus il y a 10 mois

    + 600 000 chômeurs (+ 60 000 emplois aidés + X chômeurs "déplacés" en catégorie D) sans crise des "subprime", sans crise de la dette souveraine, avec un euro ayant perdu 15% de sa valeur, avec des taux d'emprunt à 0% et un baril à moins de 50$, quelle NON performance ! Merci la gôche !

  • mucius il y a 10 mois

    Ca a dû faire fort côté emplois aidés, formations diverses et inutiles. Le tout payé avec de la dette supplémentaire.

  • ANOSRA il y a 10 mois

    La promesse d'inversion de la courbe était pour 2013, et avec un tour de passe passe, ça devient une promesse pour fin 2016, en oubliant la hausse de 600 000 chômeurs, même Le Parisien semble se laisser prendre à cet enfumage de celui "qui ne devrait pas dire ça" !!! Même Bartolone ne se laisse pas enfumer !

  • M8129092 il y a 10 mois

    rayés,déclassés,en formation mais le total des chomeurs reste le même,on connait la musique

  • jsrlak1 il y a 10 mois

    Une balle quand elle touche le sol ne peut que rebondir... Cette baisse n'est que de la poudre aux yeux payée àcoup de milliards du fait de l'augmentation des impôts et de la signature de l'Allemagne pour les dettes long terme (où sont passée les différences d'intérêt de la dette 5% en 2012 quasiment 0% aujourd'hui le tout sur 2000 Mrds€ personne n'en parle)

  • cisebe il y a 10 mois

    combien de chômeur en formation méthode Hollande

  • janaliz il y a 10 mois

    Allez le pitre ! Il faut se représenter ! qu'on soit débarrassé de cette erreur historique à jamais !