Chômage : pas de baisse en France avant 2015 selon l'OCDE

le
14
Chômage : pas de baisse en France avant 2015 selon l'OCDE
Chômage : pas de baisse en France avant 2015 selon l'OCDE

L'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) table pour la France sur un taux de chômage de 10,6 % en 2013, grimpant à 10,8 % en 2014 avant de décliner très légèrement à 10,7 % en 2015. Si la courbe du chômage s'inverse dès cette année, ce qui représente le grand objectif politique du président François Hollande, ce sera avant tout grâce à des dispositifs d'emplois aidés mis en place par le gouvernement, ont déjà averti les économistes. En septembre, un nouveau record était atteint avec un nombre de 3,29 millions de demandeurs d'emploi.

Qualifiant la croissance française d'«erratique», dans son rapport annuel de conjoncture publié mardi, l'OCDE prévoit une progression du Produit intérieur brut de la France de 0,2 % cette année (contre 0,3 % en septembre), 1,0 % l'an prochain puis 1,6 % en 2015. Elle estime que «davantage de réformes structurelles seront nécessaires pour doper la compétitivité» française, notamment pour «développer les incitations à travailler», mais elle qualifie de «bienvenu» l'effort de réduction de la dépense publique promis par le gouvernement.

Le ton du rapport publié ce mardi est plus modéré que celui de la semaine dernière consacré à la compétitivité en France. L'OCDE avait alors estimé que la perte de compétitivité française était «le symptôme de faiblesses économiques sous-jacentes», qui ne renvoyait pas seulement «à la question de la capacité d'exportation de la France mais d'une manière plus générale à sa capacité productive et à son potentiel de croissance.»

Les prévisions de croissance mondiale à la baisse

L'organisation internationale abaisse par ailleurs ses prévisions de croissance mondiale, «en grande partie à cause de perspectives dégradées dans plusieurs pays émergents», notamment le Brésil et l'Inde. L'OCDE table sur une croissance mondiale de 2,7 % cette année, 3,6 % l'an prochain et 3,9 % en 2015. En mai, dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cracboui le mardi 19 nov 2013 à 19:09

    M"enfin, qui c'est ceux là pour se croire plus conpétent que nos pieds Nickelés.

  • kejocol le mardi 19 nov 2013 à 18:43

    l'OCDE dit des c.onneries. NEu NEU a dit que ca baisserait dans un mois. euh, c peut etre NEU NEU qui en dit. c comme l'equipe de France, y a que les joueurs qui y croient.

  • MKRL le mardi 19 nov 2013 à 17:46

    Ca fait 40 ans qu'on nous annonce le retour de la croissance pour vaincre le chômage...2mn de vidéo valent mieux qu'on long discours :http://www.youtube.com/watch?v=tbAR2z-VAk8

  • 7LM le mardi 19 nov 2013 à 14:46

    Il s'inquiète le gros ! Le resto se remplit et il à peur qu'il n'y ait plus de frites lol !

  • lorant21 le mardi 19 nov 2013 à 14:11

    Hollande est un adepte de la méthode Queuille: "Il n' est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout".

  • fbordach le mardi 19 nov 2013 à 13:53

    Dans le meilleur des cas et surtout sans nouvelles idées géniales des "minustres" du gouvernement d'Hollandouille!

  • Isegoria le mardi 19 nov 2013 à 13:52

    Pas de baisse du chômage avant la sortie de l'UE...

  • fred1903 le mardi 19 nov 2013 à 13:42

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2007/03/13/les-previsions-de-l-ocde-d-ici-a-2008-sont-optimistes_839430_3234.htmlils sont nuls

  • d.e.s.t. le mardi 19 nov 2013 à 13:40

    Bravo! ça remet "lou ravi" à sa place avec ses emplois "no future" destinés à masquer la hausse du chômage!

  • fquiroga le mardi 19 nov 2013 à 13:29

    Et pourquoi pas en 2018????