Chômage partiel dans plusieurs usines automobiles

le
0

PARIS (Reuters) - Des mesures de chômage partiel ont été prises dans plusieurs usines automobiles françaises pour les mois d'avril et mai afin de tenir les objectifs de réduction de stocks que les constructeurs se sont fixés face à la baisse de la demande.

Un porte-parole de PSA Peugeot Citroën a indiqué lundi, confirmant une information du site d'information La Tribune, que la production des Peugeot 508 et Citroën C5 et C6 avait été suspendue la semaine dernière dans l'usine de Rennes (Ille-et-Vilaine), qu'elle était suspendue cette semaine sur le site de Mulhouse (Haut-Rhin) - qui produit des Peugeot 206+ et 308, ainsi que des Citroën C4 et DS4 - et qu'elle le serait la semaine prochaine à Sochaux (Doubs) sur la ligne produisant les Peugeot 3008 et 5008 et la Citroën DS5. Sur ce site, la production de la 308 n'est pas concernée.

"Compte tenu de l'évolution des marchés en Europe, il est nécessaire d'ajuster la production pour piloter au plus près les stocks", a déclaré le porte-parole de PSA.

L'usine de Poissy (Yvelines) - où la production de la nouvelle Peugeot 208 vient de démarrer - et le site d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) - dont l'avenir à moyen terme est incertain mais où vient d'être regroupée la production de la Citroën C3 - ne sont pas concernés.

Hors de France, la coentreprise en République tchèque entre PSA et Toyota dans les petites citadines a déjà annoncé en février une réduction d'environ 20% de sa production cette année, mesure qui entrera en vigueur en mai, pour faire face à la faiblesse de la demande en Europe.

Si les commandes de voitures neuves en France semblent vouloir se stabiliser, elles ont cependant encore fléchi de 1% en mars.(voir ) PSA doit donc réduire la production s'il veut tenir son objectif de ramener ses stocks à 61 jours de vente à la fin de l'année, contre 69 fin 2011.

Côté Renault, un modèle en particulier souffre actuellement d'un "niveau de stock très élevé" : c'est le Kangoo, produit à Maubeuge (Nord) dans ses versions utilitaire et tourisme. Comme le groupe aimerait maintenir cette année ses stocks entre 50 et 60 jours au total, il a donc annoncé cinq journées non travaillées sur le site la première semaine de mai.

Le constructeur va également réduire la voilure de cette usine pendant six mois, en faisant passer une équipe à mi-cadence. De mi-mai à mi-novembre, le site tournera alors avec l'équivalent d'une équipe et demie, contre deux équipes jusqu'ici, alors que Renault vient d'ajouter à la famille Kangoo une version 7 places et que l'usine de Maubeuge va aussi produire, sur l'architecture Kangoo, la fourgonnette Mercedes Citan dont le lancement est programmé pour la rentrée.

Chez Toyota, aucune mesure de chômage partiel n'est envisagée dans l'usine de Valenciennes (Nord) qui produit actuellement la Yaris. La troisième génération de la voiture a été lancée en septembre et vient d'être complétée par une version hybride dont la production a tout juste commencé.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant