Chômage : les demandeurs vont bénéficier de «droits rechargeables»

le
1
Chômage : les demandeurs vont bénéficier de «droits rechargeables»
Chômage : les demandeurs vont bénéficier de «droits rechargeables»

Comment permettre à des demandeurs d'emploi d'effectuer des périodes de travail sans perdre leurs droits à indemnisation ? A partir du 1er octobre, l'accord signé entre le patronat et trois syndicats (CFDT, FO, CFTC) instaure de nouvelles règles d'indemnisation du chômage avec notamment un système de «droits rechargeables».

Selon l'Unedic, le principe est simple : le demandeur d'emploi peut "recharger" ses droits d'autant de jours travaillés durant sa période d'indemnisation, s'il arrive en fin de droits.

«Plusieurs centaines de milliers de personnes concernées»

Exemple : un demandeur d'emploi bénéficie d'une allocation chômage pour douze mois. Au bout de deux mois, celui-ci trouve un CDD pour une période de trois mois. Si son allocation chômage est suspendue pendant ce contrat de travail, elle est à nouveau versée au terme de son contrat de travail. Par ailleurs, lorsqu'il arrive en fin de droits, Pôle emploi «recharge» son compte avec les nouvelles allocations qu'il a acquises en retravaillant. 150 heures de travail suffisent à ouvrir de nouveaux droits. En l'espèce, notre demandeur d'emploi va donc bénéficier de trois mois d'allocation supplémentaires par rapport aux douze mois initiaux.

D'après le Medef, cette réforme «devrait permettre de réduire d'un quart à un tiers le nombre de demandeurs d'emploi touchés par la fin des droits et basculant dans le RSA», soit «plusieurs centaines de milliers de personnes».

Jusqu'à présent, les chômeurs avaient plus intérêt à épuiser la totalité de leurs droits au chômage avant de retrouver un emploi, pour ne pas risquer de perdre leurs avantages.

Cumuler l'indemnisation avec un salaire

Autre nouveauté : le dispositif d'activité réduite permettra désormais au chômeur qui trouve un travail à temps partiel ou un CDD de courte durée de cumuler l'indemnisation chômage avec son salaire, et ainsi de repousser la fin de ses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pier1309 le vendredi 26 sept 2014 à 12:50

    Au moins avec ce système le nombre de chômeurs n'est pas près de baisser !