Chômage : la courbe repart à la hausse en mai, 9200 chômeurs en plus (+0,3%)

le
1
Chômage : la courbe repart à la hausse en mai, 9200 chômeurs en plus (+0,3%)
Chômage : la courbe repart à la hausse en mai, 9200 chômeurs en plus (+0,3%)

Après deux mois de baisse consécutifs, le chômage repart à la hausse. Selon les chiffres publiés vendredi par la Dares, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,3% pour le mois de mai avec 9200 nouveaux inscrits à Pôle Emploi. Ce qui porte le nombre de chômeurs en France (catégorie A) à 3 520 300.  

Au total, la France compte 5 428 300 personnes sans emploi ou avec une activité réduite. Toutes catégories confondues, le nombre de chômeurs augmente de 0,6% au mois de mai (-31300). 

Une vague d'actualisations

D'après la Dares, le nombre de réinscriptions sur les listes est élevé en mai, «à la suite des sorties pour défaut d’actualisation observées en avril 2016. Ceci contribue à la hausse du nombre d’entrées en catégories A, B, C, élevé en mai 2016, et à l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C, entre avril et mai 2016.

Le ministère du Travail a estimé que «les mouvements de grève ont nécessairement eu un impact sur l'activité», au même titre que «l'effet inondation», même si les méfaits de ces deux facteurs sur l'emploi «ne sont pas chiffrés».

L'amélioration de la situation des jeunes a connu un coup d'arrêt, avec 4.400 chômeurs supplémentaires (+0,9%). Mais la tendance reste bonne sur un trimestre (-1,8%) et sur un an (-7,6%).

Quant aux seniors, leur horizon s'éclaircit pour le troisième mois consécutif (-0,1% en mai, -1,3% sur trois mois), mais leur situation reste très dégradée sur un an (+4,2%). Selon Myriam El Khomri, les baisses récentes témoignent «d'une amélioration en profondeur de la situation sur le marché du travail».

Les chômeurs inscrits moins longtemps

Même constat pour le chômage de longue durée, qui perd de nouveau du terrain (-0,6% sur le mois, -1,3% sur trois mois) mais reste en hausse sur un an (+3,6%).

Autre point positif, l'ancienneté à Pôle emploi, petite activité comprise, recule pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zouquett il y a 6 mois

    odieuse cette ministre , et en disant odieuse pour être poli ! Prétendre que les grèves favorisent le chômage !