Chômage : l'optimisme présidentiel analysé par les sondeurs

le
0
Selon Jérôme Fourquet (Ifop) François Hollande est passé d'un pronostic - la courbe du chômage s'inversera - à l'affirmation d'un objectif.

Une majorité écrasante des Français ne croit pas que la courbe du chômage s'inversera à la fin de l'année. Les experts économiques pensent à la quasi-unanimité qu'il continuera à s'aggraver. Pourquoi, dans ces conditions, François Hollande persiste-t-il? Nous avons demandé à des sondeurs leur explication de ce mystère.

Première question: le président croit-il lui-même à sa promesse? Jérôme Fourquet, directeur adjoint du département opinion publique de l'Ifop, remarque que François Hollande a infléchi les termes de son engagement initial: «Il est passé d'un pronostic - la courbe du chômage s'inversera - à l'affirmation d'un objectif. Quand il dit à ses ministres: "Je vous demande d'y croire et de tout faire pour", c'est une prophétie autoréalisatrice. Il y a une part de psychologie importante dans l'écono...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant