Chômage : l'Insee retoque les prévisions de Hollande pour 2013

le
30
Chômage : l'Insee retoque les prévisions de Hollande pour 2013
Chômage : l'Insee retoque les prévisions de Hollande pour 2013

Réaffirmé jeudi par François Hollande mais contredit par l'Insee, l'objectif d'inverser «durablement» la courbe du chômage à la fin de l'année semble irréalisable, alors que l'économie française devrait être en légère récession en 2013 (-0,1%). Ce cap, fixé en septembre, a été gravé dans le marbre dans les engagements pris mi-avril par la France auprès de ses partenaires de l'Union européenne. Après avoir été remis en cause par nombre d'économistes, mais aussi le Fonds monétaire international et l'Organisation de coopération et de développement économiques, voilà l'objectif phare de l'Elysée contesté par l'Insee.

10,7% de la population active au chômage fin 2013

Dans ses prévisions publiées jeudi, l'Institut national de la statistique et des études économiques estime que le taux de chômage va augmenter de 0,1 point par trimestre, passant en France métropolitaine de 10,4% de la population active en début d'année à 10,7% fin 2013. Au total, 38 000 postes seraient supprimés au premier semestre dans le secteur marchand puis 76.000 au second, malgré de premiers effets du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), selon cette «note de conjoncture».

Certes, la hausse du taux de chômage continue «à un rythme ralenti» par rapport à 2012, notamment grâce à la «montée en charge» des emplois d'avenir ou des contrats de génération, a relevé devant la presse le chef du département de la conjoncture de l'Insee, Cédric Audenis. Selon lui, même s'il est «probable» d'avoir un trimestre de stagnation d'ici la fin de l'année, ce ne serait pas «un signe que le chômage a cessé d'augmenter». Le diagnostic du président Hollande, qui a rappelé que sans croissance «il n'y a pas de création suffisante d'emplois», se traduit plus que jamais dans les chiffres.

Croissance atone et «timide éclaicie»

De fait, la croissance reste atone. Après avoir reculé de 0,2% par trimestre fin 2012 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jolyon le vendredi 21 juin 2013 à 15:35

    il va tenir ses promesses car il va dépenser un milliard de plus dans des emplois bidons pour être sur que sa promesse passe :) (allez sortez tous vos larfeuilles l'année prochaine va couter cher)http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202840183717-budget-2014-1-milliard-de-plus-que-prevu-pour-l-emploi-577433.php

  • M3154658 le vendredi 21 juin 2013 à 11:13

    Il y aura des réajustement douloureux dont la FRANCE en premier lieu souffrira ...

  • M3154658 le vendredi 21 juin 2013 à 11:13

    Aucun Pays n'a intérêt à précipiter la crise dans un autre Pays ... on se tient tous par la barbichette !

  • M3154658 le vendredi 21 juin 2013 à 11:11

    Quoiqu'en pense ATTALI je ne crois pas à la crise dans deux ans. Le déséquilibre réside entre des Pays excédentaires en Échange et des Pays déficitaires. Les Pays excédentaires ont bine conscience que leur modèle est à bout de souffle et que de maintenir la croissance consiste à augmenter leur conso intérieure. Il n'y a pas d'impasse, ce n'est pas la bouteille à l'ancre !

  • M3154658 le vendredi 21 juin 2013 à 10:49

    Les solutions à la crise de la FRANCE sont connues ... DRAGHI TRICHET MONTI ... ATTALI ... etc ... !

  • M3154658 le vendredi 21 juin 2013 à 10:47

    "des peuples martyrisés par la crise ne le souhaitent m^me pas ..." désolé pour le fautes d'Orthographes ...

  • M3154658 le vendredi 21 juin 2013 à 10:46

    Je pense qu'HOLLANDE n'a qu'une solution mettre la FRANCE sous tutelle de l'EUROPE. Il n'est pas du tout certain que le peuple Français veuille sortir de l'EURO. Des Peuples martyrisaient par la crise au Sud de l'EUROPE ne le souhaite m^me pas ... Donc les MELANCHON ou autre LEPEN ... c'est pas gagné ... reste notre BORLOO adoré ... !!! ? Il n'y aura de taux à 4% ... à mon avis !

  • bignou56 le vendredi 21 juin 2013 à 10:26

    Ce ne sont que des chiffres...on sait bien que les estimations sont fausses comme toujours.En plus,le chiffre de 10 % de chômeurs annoncés devrait être de 22 % en comptant toutes les catégories...

  • knbskin le vendredi 21 juin 2013 à 09:33

    Bonjour frk987 ! C'est effectivement gros comme une maison ... :(

  • frk987 le vendredi 21 juin 2013 à 09:29

    Comme je l'ai dit plus pas, la hausse des taux inéluctable va accélérer le processus de démagogie, la politique socialiste ne résistera pas avec des taux à 4%, prévisibles dans un an, le FN va recommencer sa litanie de sortie de l'Euro.................et le bon peuple se précipitera sur cette porte ouverte de l'inflation dont il sera la première victime.