Chômage: et si Hollande finissait par avoir gain de cause...

le
1

Le ministère du Travail va corriger, comme chaque année, l'ensemble des données de 2013. Et l'inversion promise par le chef de l'Etat pour le mois de décembre pourrait donc, au gré de cette révision, devenir effective rétroactivement. Une belle polémique en perspective.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la messe n'est peut-être pas tout à fait dite sur l'inversion de la courbe du chômage à la fin 2013. Les données publiées lundi soir par Pôle emploi sont certes limpides -une progression de 10.200 demandeurs d'emploi en catégorie A à fin décembre, portant à plus de 3,3 millions le nombre de chômeurs en catégorie A en métropole-, elles n'en sont pas moins... provisoires. La raison? Le service statistique du ministère du Travail (Dares) rend publique en effet chaque année à la fin février -précisément au moment de la publication des données de janvier- sa révision de l'ensemble des séries de chômage de l'année précédente. Dit autrement, la Dares publ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • C177571 le mardi 28 jan 2014 à 16:36

    Comptes d'apothicaires; attendez fin Janvier quand tous les saisonniers auront réintégré pole emploi et que les emplois aidés se seront taris faute de moyens.Personne ne peut rien contre le chomage.Seule la reprise mondiale pourra amener du travail. En attendant foutez la paix aux entreprises et tout ira mieux.