Chômage-El Khomri tente de calmer le jeu sur la dégressivité

le
1
    PARIS, 2 février (Reuters) - La ministre du Travail Myriam 
El Khomri a tenté mardi d'apaiser la polémique naissante au 
sujet de la dégressivité des allocations chômage, que le 
gouvernement n'exclut pas. 
    Elle avait indiqué dimanche que "toutes les pistes 
(devaient) être étudiées pour négocier les nouvelles règles de 
l'assurance chômage, y compris la dégressivité des allocations" 
et le ministre des Finances, Michel Sapin, a confirmé lundi que 
cela faisait "partie des choses qui sont sur la table". 
    Myriam El Khomri a répété mardi matin sur RTL qu'elle 
souhaitait que les partenaires sociaux, chargés de négocier la 
nouvelle convention de l'assurance chômage, "parviennent à un 
accord" et a réaffirmé que "l'Etat prendra(it) ses 
responsabilités" le cas échéant.  
    Rappelant que les personnes au chômage doivent pouvoir 
recevoir "un revenu décent", la ministre du Travail a estimé que 
la longue durée d'indemnisation en France "n'est pas un 
problème".  
    Selon elle, l'objectif est de déterminer l'impact de 
différentes pistes sur le retour à l'emploi, "sans préjuger du 
résultat".  
    Elle a précisé que la durée d'indemnisation n'était pas le 
seul paramètre à étudier et qu'il existait d'autres options 
comme la durée d'affiliation, le coefficient de conversion (un 
jour cotisé correspond à un jour indemnisé) ou encore le taux de 
remplacement (ratio entre l'allocation perçue par rapport au 
salaire précédent).     
 
 (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serge537 il y a 10 mois

    une petite taxe de plus une cotisation de plus mais surtout ne rien changer;;;;;; ils baissent le froc devant 3 pelés de la cgt

Partenaires Taux