Chômage : des chiffres un peu moins noirs

le
13
Le mode de calcul de Pôle emploi diverge de celui de l'Insee, mais ce sont les chiffres de l'Insee qui tiennent lieu de statistiques officielles.
Le mode de calcul de Pôle emploi diverge de celui de l'Insee, mais ce sont les chiffres de l'Insee qui tiennent lieu de statistiques officielles.

La nouvelle peut déconcerter. Lundi, les chiffres de Pôle emploi révélait une énième hausse mensuelle du chômage et un nouveau record  : 3,53 millions de personnes étaient sans activité en métropole. C'est au tour de l'Insee de publier ses chiffres, trimestriels ceux-là. Et le tableau est (un peu) moins noir. Pour les statisticiens, le taux de chômage a baissé au premier trimestre, redescendant à 10 % de la population active en métropole, après avoir atteint fin 2014 son plus haut niveau depuis fin 1997 (10,1 %, chiffré révisé à la hausse), a annoncé l'Insee jeudi.

La statistique baisse également de 0,1 point en incluant l'outre-mer (10,3 %) au premier trimestre, durant lequel la France a aussi connu un rebond de croissance. Sur un an, le taux, mesuré par l'Institut national de la statistique selon les normes du Bureau international du travail (BIT), augmente de 0,2 point en métropole et de 0,1 point en France entière. Néanmoins, ces évolutions sont à analyser avec prudence, car elles se situent dans la marge d'erreur de +/- 0,3 point de la statistique de l'Insee.

Reste que la baisse du premier trimestre est une surprise, car l'Institut s'attendait dans ses dernières prévisions à des taux de 10,1 % en métropole et de 10,5 % avec les départements ultramarins. Par catégorie d'âge, la baisse ne concerne que les seniors, dont le taux recule de 0,4 point à 6,4 %. En revanche, les jeunes voient leur situation se dégrader de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le vendredi 5 juin 2015 à 02:39

    Quand ils arrêteront de truquer les chiffres, jamais eu autant de sans dents dans les rues, merci les socialistes !!!!!!

  • CHANOMAR le jeudi 4 juin 2015 à 22:02

    le pole emplois va donner satisfaction a Hollande bientot avec tous les radiations il fond tous pour diminuer les inscrits en les dégoûtent du système les seuls emplois qu ils trouvent sont les emplois aider

  • j.barbe6 le jeudi 4 juin 2015 à 10:18

    En socialie, on radie les chomeurs et on asservit le privé.Et pendant ce temps les fonctionnaires vont trés bien merci pour eux.

  • m1234592 le jeudi 4 juin 2015 à 09:49

    au fait ... dans les républiques socialo-communistes il n'y a pas de chômeurs ! Voilà la solution.

  • m1234592 le jeudi 4 juin 2015 à 09:47

    Dans la république socialiste il y aura bientôt plus d'"emplois" aidés" que de chômeurs ! Du jamais vu à cette échelle ! Qu'est-ce que la gauche ne ferait pas pour faire briller le bedon du na bot.

  • m1234592 le jeudi 4 juin 2015 à 09:43

    N'oublions pas non plus les 100 000"emplois" aidés supplémentaires annoncés par Rebsamen début juin : destinés à masquer 100 000 chômeurs supplémentaires dans les comptes soit un accroissement de 30 000 chômeurs par mois. Ce sont 600 000 chômeurs de plus qui vont se déclarer en 2017, après les élections bien sur.

  • m1234592 le jeudi 4 juin 2015 à 09:40

    INSEE : chifres à fin mars, statistique avec marge d'erreur de 0,3point donc au choix 10% ou 10,3%PE : chiffres à fin avril avec 5 jours de décalage ... PE c'est comptages avec tous les aléas manuels ou informatiques connus.N’oublions pas les 500 000 "emplois" aidés autant de chômeurs déguisés grâce au déficit public.

  • jsrlak1 le jeudi 4 juin 2015 à 09:26

    Bientôt ils vont nous annoncer le plein emploi

  • frk987 le jeudi 4 juin 2015 à 09:19

    Que l'on fasse l'essai suivant : toute personne désirant travailler à temps plein , à temps partiel, qu'on les autorise à s'inscrire même sans aucune indemnités...on verra où sont les 10% !!!!!

  • frk987 le jeudi 4 juin 2015 à 09:17

    Ben voyons, ne serait-ce qu'avec les radiations...on divise par deux le chiffre réel, puis ensuite on exclu l'outre mer,...etc. Il y a 25% de chômeurs réels en France. Le reste c'est de la mag..ouille de chiffres.