Chômage: de l'art présidentiel de gâcher une bonne nouvelle?

le
1
En déplacement à Aubervilliers, le chef de l'état a tenu des propos ambigus, qui semblent remettre en question sa promesse d'inverser la courbe avant fin 2013.

«Vive le président! Pour vous, les journalistes, c'est génial...!», soupire un poids lourd PS, consterné par la «maladresse» présidentielle. Alors qu'il avait connaissance, dès mercredi, des bons chiffres du chômage, publiés jeudi soir, François Hollande a, dans la matinée, trouvé le moyen de gâcher cette bonne nouvelle.

En déplacement à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), pour vanter les contrats de génération, quelques heures avant la publication des chiffres d'octobre, le chef de l'État a instillé le doute sur sa capacité à inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année, laissant entendre que cette promesse pourrait prendre plus de temps que prévu. Profitant d'une table ronde pour évoquer la bataille de l'emploi, Hollande a déclaré: «Ce sera une bataille, c'est une bataille que nous a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1625665 le vendredi 29 nov 2013 à 08:57

    Il n'y a pas d'embellie! 30 000 chômeurs de catégorie A sont passés en catégorie B.Explication: ils ont travaillé quelques heures en octobre.Raison: les vendanges ,récolte de fruits...Preuve:c'est surtout dans les moins de 25 ans.On comprend pourquoi le gouvernement est relativement discret