Chômage, croissance, déficit... Hollande demande à n'être jugé qu'en 2017

le
59
Chômage, croissance, déficit... Hollande demande à n'être jugé qu'en 2017
Chômage, croissance, déficit... Hollande demande à n'être jugé qu'en 2017

 Il ne parle plus de renversement de la courbe du chômage avant la fin de l'année ou d'un retournement économique imminent. Les «résultats» -qui «tardent à venir»-, François Hollande, désormais, les «espère avant 2017». Alors que le nombre de personnes sans emploi grimpe encore et toujours, que la croissance est atone et que le déficit public dérape à nouveau, le président de la République, à l'occasion de sa quatrième conférence de presse, a demandé qu'on attende «la fin de (son) quinquennat pour faire (son) bilan».

Pas question de remettre en cause «cette ligne qu' (il a )tracé». Au contraire. Le pacte de responsabilité? «c'est un cadre pour que dans les trois ans qui viennent, chacun sache ce qu'il a à faire, ce sur quoi il peut compter, de manière à ce que les engagements soient pris et tenus.» La réduction des dépenses publiques? Elle va se poursuivre, mais la France «ne fera pas davantage» que 50 milliards d'économie, pour ne pas «mettre en cause la croissance», a-t-il promis.

Sauf que François Hollande est coincé par Bruxelles qui réclame toujours une réduction du déficit public à 3% du PIB l'an prochain. Un objectif qui ne sera officiellement pas atteint avant la fin du quinquennat, selon les dernières projections du gouvernement.  La France va donc demander une fois de plus un délai. François Hollande a déclaré qu'il allait engager une «négociation», notamment avec l'Allemagne, pour faire accepter un report à 2017. «Je ne pense pas qu'une économie comme la France, mais c'est vrai pour d'autres, puisse faire à la fois le rétablissement de sa compétitivité et le rétablissement de ses comptes publics. Nous allons adapter le rythme des déficits dans l'intérêt même de l'Europe», a-t-il justifié.

Quelles que soient l'issue des négociations avec Bruxelles et Berlin, le Chef de l'Etat a promis qu'il ne mettrait pas plus à contribution les Français. Une augmentation de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le vendredi 19 sept 2014 à 23:46

    Il rappel un certain Mitterand dans le baratin et les résultats économiques, c'est son fils spirituel !

  • M3366730 le vendredi 19 sept 2014 à 23:44

    La censure Hollandaise est passé par là......

  • knbskin le vendredi 19 sept 2014 à 18:17

    Joli, trador8, mais je prèfère la fin originale (à mon sens mieux adaptée au cas de figure ...) : "Prévenez vos gendarmes / Que le peuple a des armes / Et qu'il saura tirer ..." (adaptation personnelle ...) ! :D

  • trador8 le vendredi 19 sept 2014 à 16:23

    De Bretagne en ProvenceEt vous direz aux gensRefusez d’obéir à la presseRefusez le systèmeEt n’allez pas voterRefusez de mourirS’il faut donner son sang Allez donner le vôtreVous êtes bon apôtreMonsieur le PrésidentSi vous nous poursuivez et insistezPrévenez vos gendarmesQue le peuple n’à pas d’armesEt qu’ils pourront tirer.

  • trador8 le vendredi 19 sept 2014 à 16:22

    Et se moque des discoursEt se moque des versQuand j’étais en intérimOn m’a volé ma femmeOn m’a volé mon âmeEt tout mon cher passéDemain de bon matinvous fermerez votre porteAu nez des années mortesvous irez sur les cheminsVous mendierez la vieSur les routes de France

  • trador8 le vendredi 19 sept 2014 à 16:22

    MONSIEUR LE PRESIDENT JE VOUS FAIS UNE LETTRE que vous lierez peut être. Vous ne cessez de recevoir la désapprobation du peuple, Monsieur le président rien ne sert de tenir votre sort est scellé. C’est pas pour vous fâcherIl faut que je vous disela décision du peuple est prisevous devez vous retirerDepuis que je suis néJ’ai vu chômer mon pèreJ’ai vu chômer mes frèresEt pleurer mes enfantsMa mère a tant souffertQu’elle est dedans sa tombe

  • nicog le vendredi 19 sept 2014 à 16:05

    On pourrait ne le juger qu'en 2017. Mais, rien + rien + rien + ... = rien. Donc, on peut juger tout de suite. Pas la peine d'attendre 2017. Ce type conduit le Titanic sans permis et en plus il s'est attaché les mains dans le dos.

  • gglafont le vendredi 19 sept 2014 à 15:47

    Un mandataire qui a menti pour être mandaté ca s'appelle un dol. Le mandat devrait être nul ou résilié, à confirmer par le Conseil d'Etat ?

  • lorant21 le vendredi 19 sept 2014 à 15:36

    Devant la Cour de Justice de la République?

  • M547654 le vendredi 19 sept 2014 à 15:23

    Rendez-vous est pris. On juge et condamne au tribunal.