Chômage : ce qu'il faut savoir sur le contrôle de la recherche d'emploi

le
10
Les personnes dans les secteurs en tension sont particulièrement ciblées.
Les personnes dans les secteurs en tension sont particulièrement ciblées.

Les déclarations de François Rebsamen sur les chômeurs n'en finissent pas de susciter la polémique. Au point que le ministre du Travail a annulé ce mercredi son déplacement prévu dans une agence Pôle emploi d'Évreux (Eure), où il devait assister à la signature d'une convention "accompagnement global" des demandeurs d'emploi en difficulté. "Il est retenu à Paris pour une réunion urgente", a-t-on indiqué à l'AFP pour justifier cette absence. Derrière les propos de François Rebsamen, qui, rappelons-le, demandait mardi à Pôle emploi de "renforcer les contrôles" pour "vérifier que les chômeurs cherchent bien un emploi", beaucoup ont vu l'annonce déguisée de la généralisation d'une expérimentation actuellement menée par Pôle emploi dans quelques agences, visant à dissocier mission d'accompagnement et contrôle de la recherche d'emploi. Qu'en est-il vraiment ?

Une phase test dans quatre régions de France

Contacté à ce sujet par Le Point.fr, Pôle emploi s'est expliqué tout en rappelant que l'expérimentation, commencée en juin 2013, était toujours en cours, et que son bilan ne serait présenté que fin 2014. Ainsi, quatre régions de France (Poitou-Charentes, Haute-Normandie, Franche-Comté et Paca) testent actuellement un nouveau dispositif : une équipe spécifiquement dédiée au contrôle de la recherche d'emploi. Cette équipe, dont les effectifs n'ont pas été communiqués, traite les cas de manière soit aléatoire soit ciblée. En...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gendrefr le jeudi 4 sept 2014 à 11:32

    +1 frk987

  • frk987 le jeudi 4 sept 2014 à 11:08

    Soyons sérieux, que propose pôle emploi ??????????????? RIEN strictement RIEN qui ne soit passé par annonces, alors on la ferme cette boutique qui ne sert à RIEN à part embaucher des fonctionnaires inutiles. Qu'un seul chômeur vienne dire que c'est grâce à popaul emploi qu'il a trouvé du boulot et je présente mes excuses.

  • M8603854 le jeudi 4 sept 2014 à 10:57

    C'est le traitement antisocial du chômage...

  • M8603854 le jeudi 4 sept 2014 à 10:56

    Je parie que les nouveaux flics de paul emploi coûteront plus cher que ce qu'ils arriveront à économiser. A moins d'aggraver encore la pratique des radiations abusives, qui a rendu PE si populaire...

  • aetier le jeudi 4 sept 2014 à 10:38

    j'ai connu ,il y a quelques années,en CHINE,un francais,qui était inscrit à POLE EMPLOI,qui percevait le RSA,c'était sa mere qui travaillait à POLE EMPLOI,qui s'occupait des démarches administratives,ce francais donnait des cours de francais à l'alliance francaise de CANTON,bien évidemment c'est une minorité et plein de gens cherchent réellement un travail

  • alphalog le jeudi 4 sept 2014 à 08:31

    on pourrait recruter tous les chômeurs pour contrôler les bénéficiaires de Polemploi....d'une pierre deux coups, y' aurait plus de chômageah ben non zut y'aurait plus de chômeurs à contrôlerbon ben on virent les nouvelles recrues alors

  • p.cuquel le jeudi 4 sept 2014 à 07:38

    Le problème, c'est le chômage, pas les chômeurs !Il y a autant a contrôler les chômeurs que ceux qui créent le chômage, cad les politiques menées. Mais il est plus simple de communiquer sur les premiers, d'autant que ceux qui communiquent font partie de la deuxième catégorie. Bref, on n'a pas le c... sorti des ronces, comme on dit dans notre Sud-Ouest !

  • dcabon le mercredi 3 sept 2014 à 18:42

    (Suite) Il est donc évident qu'il faut renforcer les contôles !

  • dcabon le mercredi 3 sept 2014 à 18:42

    Du point de vie des employés de Pôle Emploi, je comprends qu'ils soient débordés avec la hausse constante du nombre de chômeurs. Il y a donc une certaine logique à ce que les effectifs augmentent. Du côté des chômeurs, je suis convaincu que la grande majorité d'entre eux cherche un emploi. Il y a aussi certainement une minorité non négligeables de bénéficiaires qui ne font pas le moindre effort. J'en sais quelque chose : j'ai deux membres proches de ma famille dans ce cas !

  • pichou59 le mercredi 3 sept 2014 à 18:16

    il y a eu des embauches, l'an dernier, pourquoi faire?