Chômage : 19 200 demandeurs d'emploi en plus en septembre (+0,6%)

le
2
Chômage : 19 200 demandeurs d'emploi en plus en septembre (+0,6%)
Chômage : 19 200 demandeurs d'emploi en plus en septembre (+0,6%)

Encore un triste record sur le front de l'emploi. Après une légère baisse en août -la seule de l'année-, le chômage est reparti à la hausse en septembre avec' 200 personnes en plus inscrites à Pôle Emploi en métropole dans la catégorie A, -c'est à dire sans aucune activité-, a annoncé ce vendredi le ministère du Travail. En un mois, le nombre de personnes sans activité a augmenté de 0,6% (4,3% en un an).

A mi-mandat de François Hollande, la France métropolitaine compte donc 3 432 500 chômeurs (3 696 900 en comptant les DOM). Du jamais-vu. Le dernier record n'est pas vieux : il remonte à... juillet dernier. Depuis son arrivée à l'Elysée en mai 2012, ce sont 510 400 personnes supplémentaires qui ont franchi les portes de Pôle emploi pour s'enregistrer dans la catégorie A. 

Si l'on prend en compte les chômeurs qui ont travaillé un peu en septembre, la situation est encore moins reluisante. Dans ce cas, le nombre d'inscrits s'établit à 5 128 200 en métropole fin septembre (5 431 500 avec les Dom), ce qui représente une hausse de 1% sur un mois (+50 200) et de 5,7% sur un an.

Dans le détail, les hommes et les seniors sont les plus touchés par cette énième hausse. Dans la catégorie A en France métropolitaine, toutes les tranches d'âge sont concernées. Le nombre de chômeurs de plus de 50 ans augmente de 1% (+11,1% sur un an), contre 0,4% (-1,2% sur an) pour les moins de 25 ans et 0,5 % (3,3 % sur un an) pour les 25-49 ans. Alors que l'augmentation est de 0,3% pour les femmes (3,2% sur un an), celle des hommes atteint 0,8% (5,2% sur un an).

Au regard de l'atonie de la croissance, le gouvernement s'attendait à ces mauvais chiffres et avait déjà préparé les esprits. Le Premier ministre avait ainsi déclaré qu'il n'attendait aucune «bonne nouvelle» ce vendredi.

Et les mois à venir ne s'annonce pas mieux. L'Unédic, qui gère l'assurance chômage, table sur 44 000 chômeurs supplémentaires ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ouakal le vendredi 24 oct 2014 à 18:56

    Une méthode infaillible pour faire baisser le chomage : Faire comme aux US radier un maximum de chômeurs pour faire baisser le taux de chômage.La bas les chômeurs sont tellement désespérés qu'ils ne s'inscrivent même plus.Les chiffres baissent et ils nous expliquent ensuite que la croissance et revenue.Voilà le tour est joué !C'est pas compliqué pourtant ...

  • pichou59 le vendredi 24 oct 2014 à 18:21

    19000 de chômeurs en plus en septembre...... encore le petit peuple laborieux qui paye!!!!! les élus famille, petits copains..... pour eux pas de soucis.............