Cholet Dupont abaisse ses prévisions pour les indices actions

le
0

(AOF) - La ligne de crête sur laquelle les marchés vont devoir évoluer dans les prochains mois après le référendum britannique commence à se dessiner. "A ce stade, il nous semble déraisonnable d'attendre une forte baisse supplémentaire des marchés, tant que l'environnement actuel se maintient. Parallèlement, la persistance de l'incertitude empêchera une hausse durable des marchés. Ceci peut nous conduire à des oscillations des indices pendant plusieurs mois dont il sera bien difficile de profiter", décrypte Vincent Guenzi, Directeur de la stratégie d’investissement de Cholet Dupont.

Pour le gérant, la principale préoccupation des investisseurs sera l'évolution du risque politique et la persistance d'une trop longue incertitude qui pourrait peser plus que prévu sur l'environnement économique. Sur le plan économique, les messages récents sont plutôt rassurants, qui vont dans le sens d'une résistance de la croissance de la zone euro malgré la récession qui pourrait frapper le Royaume-Uni. De plus, les banques centrales vont sans doute rester particulièrement accommodantes.

Dans ce contexte, Cholet Dupont a abaissé ses prévisions pour les indices actions mais reste positif pour la fin de l'année eu égard au scénario économique globalement inchangé. Le CAC 40 est désormais attendu à 4 600 points en 2016 et l'Eurostoxx 50 à 3 100. Le S&P 500 devrait stopper à 2 100 points.

"Nous conservons notre recommandation Neutre à court terme sur les actions et l'adoptons également à moyen terme. A court terme, nous relevons les actions américaines à Surpondérer. A moyen terme, nous avons réduit à Neutre les actions européennes et relevé à Neutre les actions émergentes (Amérique Latine et Europe émergente)", détaille le directeur de la stratégie d'investissement Vincent Guenzi.

En termes sectoriels, Cholet Dupont a choisi de surpondérer davantage des secteurs défensifs et, à court terme, a abaissé à Souspondérer les secteurs financiers et des secteurs de consommation plus cycliques ou les télécommunications.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant