Cholestérol : une étude relance la polémique

le
0
Des cardiologues craignent la survenue de décès en cas d'arrêt de traitement.

Il y aurait chaque année en France plus de 1 100 morts et près de 5 000 accidents cardio-vasculaires majeurs supplémentaires si tous ceux qui ont l'intention d'arrêter de prendre leur statine - un médicament qui lutte contre l'excès de cholestérol - passaient à l'acte.

Un tableau apocalyptique dressé il y a quelques jours dans les Archives of cardiovascular disease par cinq cardiologues français. Et surtout une réponse directe au livre controversé du Pr Philippe Even, La Vérité sur le cholestérol publié en début d'année, dans lequel le médiatique médecin affirmait: «Le cholestérol est sans danger, les statines ne servent à rien et l'infarctus ne tue guère après 75 ans». Des résultats à prendre toutefois avec précaution.

Les cardiologues ont donc interrogé 142 patients qui étaient traités par statine, pour évaluer la proportion de ceux ayant l'intention d'ar...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant