Chokrane : 2015, l'odyssée de la Grèce

le
11
La Bourse d'Athènes.
La Bourse d'Athènes.

Le 29 décembre dernier, le FMI a annoncé la suspension de son aide financière à la Grèce. L'attention est fixée sur les débats politiques à Athènes, comme si le destin de la Grèce était suspendu au résultat électoral du 25 janvier prochain... Les pronostics électoraux vont bon train : le parti de la gauche radicale Syriza et son leader Alexis Tsipras, souvent comparé à Jean-Luc Mélenchon, face au conservateur Antonis Samaras. Monsieur Tsipras fait le pari, une fois arrivé au pouvoir, que les dirigeants européens céderont à ses revendications. Monsieur Samaras fait le pari inverse de la poursuite des efforts budgétaires pour sortir la Grèce de l'ornière. En fait, les enjeux ne se situent pas au niveau des résultats du scrutin grec. Pourquoi ? Parce que, quel que soit le résultat, à gauche ou à droite, la Grèce fera de toute façon défaut en 2015. Le FMI et la BCE en ont conscience depuis plus d'un an. Le fait est que ni monsieur Tsypras, ni monsieur Samaras, ni aucun autre responsable politique ne peuvent sauver la Grèce.

Les faits, rien que les faits...

Il faut voir la situation telle qu'elle est : les fondamentaux de l'économie grecque sont une réalité qu'aucun discours ne peut changer. Depuis le début de la crise en 2009, la situation de la Grèce n'a cessé d'empirer. La gestion du problème a été calamiteuse, tant par la BCE que par les autorités grecques. Résultat : la dette grecque, malgré les différents plans de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pierusan le samedi 3 jan 2015 à 19:05

    Il n'aurait jamais fallu faire entrer la Grèce - ni les 3 autres du "Club Med" dans l'€, sinon c'est un peu comme si un pays envoyait aux JO des sportifs aux capacités très divergentes, voire aussi des non-sportifs.

  • 445566ZM le samedi 3 jan 2015 à 11:41

    Ils sont malins les Grecs. Cette histoire va nous coûter quelques dizaine de milliards en plus. Ils savent que le defaut d'un pays peut provoquer un séisme financier.

  • bouaoune le samedi 3 jan 2015 à 11:41

    faut faire comme les us ......planche à billet au monopoli.....et tout est réglé !!!

  • bella75 le samedi 3 jan 2015 à 11:35

    il fallait sortir la grèce de la zone euro en 2009, maintenant(2015) on est dans une spirale dette infernale...pire que 2009.....c'est l'autodestruction !!

  • wanda6 le samedi 3 jan 2015 à 11:34

    M1961G : pas le seul : upr.fr

  • M1961G le samedi 3 jan 2015 à 11:24

    la classe moyenne paye des impôts pour renflouer le peuple grec . il faut sortir vite de l'euro et le fn est le seul parti politique qui a compris cela .

  • finkbro1 le samedi 3 jan 2015 à 11:03

    quand la finance décide dans son intérêt quel président doit gouverner.

  • crcri87 le samedi 3 jan 2015 à 10:46

    La seule issue est donc la sortie de la Grèce de l'Euro.Faisons vite

  • M3045588 le samedi 3 jan 2015 à 10:43

    L'auto-destruction de l'Europe arrive à grand pas!

  • idem12 le samedi 3 jan 2015 à 10:37

    Houlà avec un tel article l'auteur va se faire traiter de FN et de bas de plafond par certains ...