Choc au Maroc après le suicide d'une ado violée

le
2
VIDÉO - Amina Al Filali,16 ans, a été obligée par la loi à épouser celui qui l'avait violée. La jeune fille s'est suicidée en absorbant de la mort aux rats, déclenchant une réflexion dans le pays sur la protection des femmes.

Elle s'appelait Amina Al Falali, elle avait 16 ans. Le samedi 10 mars, elle s'est tuée près de Tanger avec de la mort aux rats. La raison de son geste bouleverse le Maroc : violée à 15 ans, elle avait été contrainte d'épouser son agresseur. Cet arrangement est prévu par la loi marocaine et permet à son violeur d'échapper à la prison. Le drame a provoqué une vaste mobilisation sur la blogosphère et dans les médias. Une pétition pour l'abrogation de «l'article de loi criminel» et intitulé «Nous sommes tous Amina Al Filali» a été mis en ligne sur Facebook. «Au delà de l'aspect législatif, c'est une affaire de m½urs, de perception de la femme-objet qui perdure, du manque d'éducation à proprement parler et d'éducation sexuelle notamment», estime le quotidien francophone l'Économiste .

Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre mobile brightcove.createExperiences();

Quelque 300 personnes ont organisé jeudi un sit-in, à l'app

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • denisam1 le vendredi 16 mar 2012 à 11:38

    vendre ou échanger sa propre fille contre une moto ou une voiture !!!! c'est monnaie courante dans ces pays de chacals à deux pattes .....

  • M8951316 le vendredi 16 mar 2012 à 09:20

    Abominable ça donne envie d'hurler c'est ça qu'ils veulent nous imposer chez nous ... celles qui se convertissent à l'islam devraient réfléchir à 2 fois ...!!