Chirurgie : un projet pour limiter les dépassements d'honoraires

le
0
INFO LE FIGARO - Les réseaux de soins, en vigueur depuis longtemps chez les dentistes ou les opticiens, pourraient être décalqués.

Les porteurs de lunettes ou tous ceux qui ont dû se faire poser des implants dentaires connaissent déjà l'idée de «réseaux de soins», même sans le savoir. Ils peuvent s'adresser à n'importe quel opticien ou dentiste. Mais, s'ils choisissent un professionnel agréé par leur complémentaire santé (mutuelle ou assureur privée), ils obtiennent des tarifs «raisonnables», un bon niveau de remboursement et d'autres avantages comme le tiers payant. Ce dispositif pourrait être décliné en chirurgie, anesthésie et obstétrique dans les cliniques privées.

C'est en tout cas la proposition que formulera le syndicat de spécialistes libéraux Le Bloc, dans le cadre de la négociation médecins-Sécu-complémentaires qui débutera jeudi. Il détaille son projet dans un document de 25 pages, que Le Figaro s'est procuré. Chaque anesthésiste, chirurgien ou obstétricien serait libre de signer une convention avec un ou des assureurs complémentaires. Il s'engagerait à respecter un pl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant