Chirurgie: le robot ROSA de MedTech a la cote et veut entrer en Bourse

le
0
Chirurgie: le robot ROSA de MedTech a la cote et veut entrer en Bourse
Chirurgie: le robot ROSA de MedTech a la cote et veut entrer en Bourse

MedTech, le petit fabricant français du robot d'assistance chirurgicale ROSA, encore financièrement fragile, projette d'entrer en Bourse à la fin de l'année pour financer et accélérer son développement dans un marché florissant, mais dominé par les Américains.La PME montpelliéraine a annoncé mardi avoir entamé sa première démarche officielle en vue de son projet d'introduction en Bourse sur le marché réglementé de NYSE Euronext à Paris avec l'enregistrement d'un document de base par l'Autorité des marchés financiers (AMF).Ce projet d?introduction en Bourse vise "à accélérer la croissance de MedTech, investir dans la recherche et développement et attirer un maximum de talents", explique à l'AFP son fondateur Bertin Nahum.Cette "opportunité formidable", qui vise à lever une vingtaine de millions d'euros, doit donner à la société "les moyens de démocratiser la chirurgie mini-invasive", ajoute-t-il.Cette entrée en Bourse pourrait bénéficier de sa récente médiatisation.L'an dernier, l'ingénieur français avait été sacré "quatrième entrepreneur high-tech le plus révolutionnaire au monde" derrière les Américains Steve Jobs, Mark Zuckerberg et le Canadien James Cameron, par une revue canadienne.Depuis, d'autres distinctions sont venues s'inscrire à son palmarès.En mai, cet ingénieur de 43 ans formé à l'Insa à Lyon (France) et diplômé d'un Master de science de la robotique de Coventry University (Angleterre), s'est vu remettre par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, une médaille récompensant les objets technologiques innovants conçus en France.MedTech a aussi reçu le prix de la "société européenne de l'année 2013 dans le domaine de la robotique en neurochirurgie" décerné par le cabinet de conseil Frost & Sullivan.Cette cote médiatique, M. Nahum, qui détient à titre personnel 45% de MedTech, la doit à son robot baptisé ROSA.Un diminutif ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant