Chirurgie esthétique : les conditions de prise en charge

le
0

Les interventions de chirurgie esthétique ne sont pas toujours remboursées. En effet, seules certaines opérations réparatrices sont prises en charge. Pour cela, l'Assurance maladie procède à une étude personnalisée pour les soins combattant le mal-être physique ou psychologique.

La chirurgie esthétique est représentée par de nombreuses disciplines et compte un nombre important d'interventions. Certaines d'entre elles sont considérées comme de la chirurgie réparatrice, et d'autres comme des interventions de confort. C'est pourquoi, seule une partie de ces opérations est prise en charge dans leur totalité ou en partie par l'Assurance maladie.

La chirurgie réparatrice peut être prise en charge à 100%

On parle de chirurgie réparatrice pour les interventions réalisées après une maladie, une malformation ou un accident. Dès lors, les opérations peuvent être pratiquées sur tout le corps y compris le visage. Lorsque les interventions sont considérées comme reconstructrices, elles sont intégralement prises en charge par la Sécurité sociale.

Avant de bénéficier d'une intervention de chirurgie réparatrice, le patient doit obtenir un accord préalable de l'Assurance maladie. Un dossier de demande est à remplir avec le médecin traitant et le spécialiste recommandant l'acte de chirurgie. Un médecin conseil étudie chaque dossier avant de valider la prise en charge de l'opération. Cet accord est indispensable pour obtenir un remboursement par l'Assurance maladie puis par la mutuelle santé.

Un remboursement plus aléatoire pour les interventions esthétiques

Pour les actes de chirurgie liés à l'esthétique, les interventions ne sont normalement pas remboursées par l'Assurance maladie. Pourtant, certaines exceptions peuvent exister. En effet, s'il y a un risque pour sa santé et lorsque le patient subit un préjudice moral ou social, l'intervention peut être prise en charge.

Ainsi, si une femme souffre de douleurs dorsales à cause d'une poitrine imposante, la réduction mammaire peut éventuellement être prise en charge. Dès lors, l'intervention doit faire l'objet d'une recommandation médicale argumentée et être soumise à l'approbation de l'Assurance maladie. Il en est de même pour la reconstruction abdominale d'une femme après plusieurs césariennes ou la rhinoplastie (reconstruction du nez) d'un patient souffrant de difficultés respiratoires.

À savoir

Chaque demande de prise en charge entraîne automatiquement la création d'un dossier étudié individuellement par un médecin conseil. Pour engager des frais médicaux attendez d'avoir obtenu officiellement un avis favorable de la Sécurité sociale.

Les soins ou interventions purement esthétiques ne sont pas pris en charge par les assurances santé. Aussi, sans l'accord de l'Assurance maladie les patients ne peuvent donc bénéficier d'aucune forme de prise en charge.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant