Chirurgie des yeux, quels remboursements espérer ?

le
0

www.lefigaro.fr/comparateur-assurance/remboursement-lunettes Certains contrats d'assurance complémentaire santé ne couvrent que la chirurgie corrective de la myopie, d'autres l'étendent à l'astigmatie. Dans tous les cas, ne comptez pas sur la Sécurité sociale. Tout est laissé à l'assurance privée.

La chirurgie des yeux est une méthode au laser qui corrige les déformations de la cornée pour les myopies supérieures à 2 dioptries (la mesure de la correction à prévoir). De même, tous les degrés d'hypermétropie (qui empêche de bien voir de près) et l'astigmatie (qui déforme la vision), peuvent être corrigés par la chirurgie des yeux. Pour autant les contrats d'assurance complémentaire santé ne traitent pas toutes ces opérations de la même manière.

Sécurité sociale: pas de remboursement spécifique

La Sécurité sociale ne s'intéresse pas à ce type d'intervention chirurgicale. Les actes sont hors de sa nomenclature qui n'admet que les lunettes et les lentilles de contact. Les tarifs de la chirurgie des yeux sont donc libres. Ils dépendent de la correction à effectuer, du chirurgien qui opère, du lieu (hôpital ou clinique privée) et du bilan post opératoire. Un devis est établi poste par poste: le patient peut donc comparer les prix et les prestations.

»» À lire aussi: Mutuelle responsable ou non responsable: quelle différence?

A noter

L'opération est rapide et se fait en ambulatoire. Le patient peut rentrer chez lui quelques heures après l'intervention. Le prix de celle-ci est compris entre 800 € et 1500 € par œil.

Mutuelle: les prises en charge parfois limitées

Dans les contrats d'assurance et mutuelles santé, les prises en charge sont inscrites sous les intitulés «correction de la vision», «chirurgie réfractive», «opération laser». Les prises en charge sont variables selon les assureurs et les contrats. Ainsi, toutes les opérations ne sont pas forcément admises: myopie, hypermétropie, astigmatie.

Certaines assurances limitent ces interventions en instaurant des critères d'âge ou de degré de correction admis. Au-delà de ces critères, l'opération n'est plus remboursée. Ces deux points sont à vérifier précisément avec l'assureur.

»» À lire aussi: Couronnes, bridges, soins dentaires… quels remboursements?

Les modalités de remboursement

Les modalités de remboursement dépendent des formules souscrites: plus la cotisation est élevée, plus l'assurance indemnise. A titre d'exemple: les forfaits de base remboursent entre 100 € et 120 € par œil, les forfaits plus complets peuvent aller de 360 € à 500 € par œil.

Attention, le contrat peut prévoir un forfait annuel par œil, alors qu'en général il faut opérer les deux yeux. Dans ce cas, il faut «jongler» avec l'année civile pour un remboursement des deux yeux: une opération en fin d'année, l'autre au cours des premiers mois de l'année suivante.

Les complémentaires santé ont constitué des réseaux de centres partenaires, dans lesquels les tarifs sont négociés avec elles, donc contenus. Passer par ces centres accélère les démarches mais surtout permet d'accéder au tiers payant, c'est-à-dire de ne pas avoir à avancer les frais (la mutuelle faisant le tiers payant). Néanmoins il n'y a aucune obligation: les assurés restent libres de choisir eux-mêmes leur praticien. SERVICE : Remboursement optique - Quelles mutuelles vous en donnent plus ?

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant