Chirac veut que «son procès aille au bout»

le
0
RÉACTIONS - Plusieurs membres de l'UMP et proches de l'ancien chef de l'État ont réagi après l'annonce de son incapacité à assister à son procès. Tous confirment la dégradation de l'état de santé de l'ex-président.

Les proches de l'ancien président de la République Jacques Chirac font bloc. Après l'annonce samedi matin de son «incapacité» à assister à son procès qui s'ouvre lundi, chacun y est allé de sa petite phrase pour défendre l'ex-chef de l'État.

Premier à réagir : son gendre, Frédéric Salat-Baroux. Ce dernier a affirmé que Jacques Chirac n'avait «plus la mémoire» pour assister à son procès, mais qu'il souhaitait de «toutes ses forces qu'il aille à son terme, car pour lui, il a une dimension symbolique et politique majeure». «Si le procès s'arrêtait, les Français penseraient qu'il y a deux justices, l'une pour les puissants, l'autre pour les faibles. Et cela, Jacques Chirac ne le veut à aucun prix, a poursuivi le mari de Claude Chirac. Du plus profond de sa volonté, il accepte en définitive de ne pas être un justiciable comme les autres. Comme homme d'État, ancien chef de l'État, il considère devoir accepter plus d'exigences que d'autres».

«Son état d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant