Chirac tel quel

le , mis à jour le
1
Jacques Chirac photographié au début des années 80 dans son bureau de l'hôtel de ville de Paris.
Jacques Chirac photographié au début des années 80 dans son bureau de l'hôtel de ville de Paris.

Il y a quelque chose d'injuste et de contre nature à voir Jacques Chirac prisonnier de sa maladie, de son corps et, ces jours-ci, de sa chambre d'hôpital. Lui qui fut la vitalité, la joie de vivre et le mouvement personnifié, comme le rappelle brillamment et opportunément le livre de deux journalistes. Jacques & Jacqueline (*), de Laureline Dupont et Pauline de Saint-Rémy, révèle une histoire d'amour jusqu'ici peu connue entre l'ancien président et une journaliste. Entre eux, ce fut « love at first sight » et cela aurait pu durer très, très longtemps, si la raison d'État, si Pierre Juillet et Marie-France Garaud ? le couple de l'ombre qui prétendait avoir fabriqué Chirac ?, si Bernadette Chirac et si la prise de conscience des deux victimes de l'amour n'avaient été les plus forts. Nous sommes au milieu des années 70, et le grand Jacques est déjà là. Tel que les Français apprendront à le connaître.

Ses adversaires l'ont affublé du surnom « Facho Chirac », il montrera un caractère rad-soc ; on soupçonne un énarque parisien, il n'a que mépris pour le parisianisme et les mondanités, n'est heureux qu'au milieu des « ploucs » et préfère une petite bourgeoise montée à la capitale qui assume ses origines plutôt qu'une fille de famille assommante qui veut dicter les bonnes manières et le « civilement correct ». On découvre un Chirac rebelle qui ne veut rien abandonner à sa liberté, méprise l'étiquette, se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 2 mois

    On arrête un peu...digne successeur de Mitterrand pendant 12 soit au total 26 ans où la France s'est enfoncée tous les jours un peu plus. Qu'à t-il fait en tant que président ? dur de trouver une réponse.......