Chinese Man : "Tant que "Bielsa no se va", ça va !"

le
0
Chinese Man : "Tant que "Bielsa no se va", ça va !"
Chinese Man : "Tant que "Bielsa no se va", ça va !"

Chinese Man n'est un pas un homme d'origine chinoise mais un collectif de trip-hop fondé par trois Aixois. Deux de ses membres, High Ku et Sly supportent l'OM. On a fait le bilan avec eux.

Vous supportez l'OM. Un petit bilan sur la saison de votre club fétiche ? High Ku : On n'a pas terminé en Champions League mais cette année, on peut dire qu'on a vraiment eu du spectacle, contrairement à l'an passé où on s'était pas mal ennuyé. En plus, on a vu certains jeunes qui ont bien progressé, comme Dja Djédjé ou Imbula et je trouve même plus vite que je pensais. Le problème, c'est qu'on savait que la méthode de l'entraîneur semblait tellement radicale que cela pouvait aller très vite dans les deux sens. Bon, après, on fait un peu les difficiles car si on compare avec l'AS Monaco et le PSG, on peut dire qu'on a eu un très bon rapport qualité/prix !
Sly : Lorsque l'équipe a enchaîné sa série de mauvais résultats avec les matches où on se fait remonter au score où celui qu'on perd à domicile contre Lorient, tu ajoutes à cela quelques décisions arbitrales bizarres, on a senti qu'avec Bielsa, cela peut vite changer. Cette mauvaise période a fait que les joueurs ont lâché. Reste qu'on a vu que l'entraîneur pouvait être un peu autiste sur les bords, voire fou. Bon, en même temps, c'est ce qu'on aime chez lui et on le savait déjà quand il a signé. Il a une personnalité intéressante.
Qu'est-ce qui vous plaît chez Marcelo Bielsa ? High Ku : Il n'a rien à voir avec Elie Baup qui avait un côté ronflant. Cela se voit que Bielsa n'est pas du tout dans la communication. Il semble être plus exigeant avec lui-même qu'avec les autres. Il peut faire son autocritique sans attaquer les joueurs ou l'arbitrage publiquement, un peu comme Laurent Blanc cette saison. Après, il ne parle que football et reste quelqu'un de très hermétique.
Apparemment, c'est un gros fan du cinéma d'auteur... Sly : C'est pas très étonnant. Marcelo Bielsa produit du football d'auteur. Cela se voit qu'il passe des heures à analyser des vidéos de ses adversaires. Ce qui est paradoxal chez lui, c'est qu'il aime travailler avec des jeunes pour les former et en même temps, on ne peut pas trop être exigeant avec des jeunes footballeurs, d'où les cassures à certains moments.
Vous venez d'Aix en Provence, vous avez décidé de supporter l'OM car c'était le plus gros club du…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant