Chine-Vers la fin du ratio crédits/dépôts des banques commerciales

le , mis à jour à 09:48
0

PEKIN, 25 juin (Reuters) - Les autorités chinoises se préparent à supprimer le ratio des crédits aux dépôts imposé aux banques commerciales dans le cadre de la libéralisation du secteur et afin de soutenir la production de crédit dans une économie en phase de ralentissement. Le Conseil d'Etat, l'équivalent du gouvernement, a annoncé mercredi soir cette décision qui sera incluse dans le projet de réforme de la législation sur les banques commerciales datant d'une vingtaine d'années. Les banques chinoises ne peuvent actuellement pas prêter plus de 75% de leurs dépôts, ce qui limite leur capacité à prêter et à s'engager dans d'autres activités commerciales. La suppression de ce plafond pourrait permettre aux 16 banques commerciales chinoises cotées en Bourse de prêter jusqu'à 6.600 milliards de yuan supplémentaires (980 milliards d'euros), selon les estimations du courtier China Securities. Cette réforme intervient sur fond de poursuite du ralentissement de la croissance chinoise et d'une libéralisation du secteur financier qui a déjà concerné les taux d'intérêt créditeurs et la mise en place d'un système d'assurance des dépôts. "Le ratio crédits/dépôts est la plus importante restriction administrative pesant sur les banques", a commenté Ma Kunpeng, analyste spécialisé sur les banques chez Sinolink Securities. La suppression du plafond va "accroître la capacité des institutions financières à prêter plus au secteur de l'agriculture et aux petites entreprises", a dit le Conseil d'Etat dans un communiqué. Pour Li Qilin, analyste chez Minsheng Securities, les prêts bancaires ne devraient toutefois pas augmenter fortement une fois cette restriction levée, les banques étant devenue beaucoup plus réticentes à prendre des risques dans un contexte de ralentissement de l'activité. Face au ralentissement de la demande de crédits et à la hausse du coût des dépôts liée à la libéralisation des taux créditeurs, le "moment est idéal" pour supprimer l'obligation en matière de ratio crédits/dépôts, a estimé de son côté Ma Kunpeng. Le projet d'amendement sur la suppression du ratio crédits/dépôts sera soumis au Comité du Congrès national du peuple, l'équivalent du parlement, pour approbation, a dit le Conseil d'Etat sans en préciser le calendrier. (Shu Zhang, Koh Gui Qing et Matthew Miller, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant