Chine : vague d'arrestations avant l'anniversaire de Tiananmen

le
0
Chine : vague d'arrestations avant l'anniversaire de Tiananmen
Chine : vague d'arrestations avant l'anniversaire de Tiananmen

A l'approche du 25e anniversaire de la répression de Tiananmen, dont il s'efforce d'éradiquer toute mémoire, jusque dans les livres scolaires, le régime chinois semble donner un exceptionnel tour de vis. Jeudi, la police a annoncé l'arrestation d'une célèbre journaliste, engagée dans la défense des droits de l'homme, Mme Gao Yu, 70 ans. Cette journaliste d'investigation, ancienne rédactrice en chef-adjointe du magazine Economics Weekly, lauréate en 1997 du Prix mondial de la liberté de la presse de l'Unesco, a été montrée jeudi à la télévision d'Etat se livrant à une "confession" publique de ses "fautes", comme à la pire époque du maoïsme.

 

«Je crois que ce que j'ai fait (...) a porté atteinte aux intérêts du pays, a-t-elle déclaré, le visage flouté. J'ai commis une grosse erreur. J'admets ma culpabilité et je tire les leçons de cette expérience, de façon honnête et sincère». Elle a été «placée sous mandat de dépôt criminel, soupçonnée d'avoir transmis de secrets d'Etat à des sources en dehors de la Chine», a précisé sur son compte de microblogs la police de Pékin. Le même chef d'inculpation --divulgation de "secrets d'Etat"-- lui avait déjà valu d'être condamnée en 1993 à six ans de prison. Elle en était sortie en février 1999 pour raisons médicales. Auparavant, pour avoir pris part aux manifestations pour la démocratie de Tiananmen en 1989, elle avait subi une première incarcération.

La journaliste se dit prête à «accepter le châtiment prévu par la loi» 

Mme Gao Yu avait disparu depuis deux semaines. Ses amis se sont alarmés quand elle ne s'est pas montrée à une réunion privée sur l'anniversaire du massacre de Tiananmen, où elle était attendue. Selon l'agence officielle Chine Nouvelle, elle a été arrêtée le 24 avril, soupçonnée d'avoir fait parvenir en juin l'an dernier à un site internet à l'étranger la copie d'un document ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant