Chine-Une firme liée à l'atome nord-coréen visée aux USA

le
0
 (Actualisé avec sanctions américaines, précisions, changement 
dateline) 
    par David Brunnstrom 
    WASHINGTON, 26 septembre (Reuters) - Les Etats-Unis ont 
annoncé lundi avoir sanctionné une société chinoise de commerce 
de gros en machinerie industrielle dans le cadre des mesures 
prises à l'encontre des sociétés soupçonnées d'aider la Corée du 
nord dans son programme nucléaire. 
    Le président américain Barack Obama et le Premier ministre 
chinois Li Keqiang ont décidé la semaine dernière d'accroître 
leur coopération à divers niveaux à la suite du cinquième essai 
nucléaire nord-coréen le 9 septembre dernier.   
    Le Trésor américain précise qu'il sanctionne Dandong 
Hongxiang Industrial Development (DHID) et quatre de ses 
dirigeants et notamment sa fondatrice Ma Xiaohong, dans le cadre 
de la réglementation contre ceux qui aident à la prolifération 
des armes de destruction massive (ADM). 
    La société est accusée par le Trésor américain d'agir pour 
le compte de la banque nord-coréenne Korea Kwangson Banking Corp 
(KKBC), qui est sous le coup de sanctions des Etats-Unis et des 
Nations unies pour encourager la prolifération des ADM.     
    Le département américain de la Justice indique avoir porté 
plainte au pénal contre DHID et ses dirigeants pour avoir 
utilisé des sociétés écrans dans le but de contourner les 
sanctions contre la Corée du Nord à propos de ses programmes 
d'armes nucléaires et de missiles balistiques. 
    Dans sa plainte, le département de la Justice (DoJ)accuse la 
société et ses dirigeants de violer le régime des sanctions et 
de pratiquer le blanchiment d'argent au niveau international. 
    Selon le DoJ, des comptes bancaires associés à la société et 
à ses sociétés écrans ont reçu des centaines de millions de 
dollars qui ont transité par les Etats-Unis. 
    Le département de la Justice précise qu'il demande la 
confiscation de la totalité des fonds détenus dans 25 comptes 
bancaires associés à DHID et ses compagnies écrans se trouvant 
dans diverses banques en Chine. 
     
    TRÈS IMPORTANT RÉSEAU ILLÉGAL 
    "L'action menée aujourd'hui expose un très important réseau 
illégal qui soutient la prolifération de l'armement 
nord-coréen", a déclaré Adam Szubin, un responsable du 
département du Trésor. 
    "DHID et ses employés ont cherché à contourner les sanctions 
américaines et onusiennes, facilitant l'accès au système 
financier américain par une entité particulière." 
    Le ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué la 
semaine dernière que Hongxiang faisait l'objet d'une enquête 
dans le cadre de la résolution 2270 du Conseil de sécurité des 
Nations unies qui a renforcé les sanctions contre Pyongyang en 
mars dernier après son quatrième essai nucléaire en janvier. 
    La porte-parole de l'ambassade de Chine, Fang Hong, a 
précisé que Hongxiang Industrial Development Co faisait l'objet 
d'une enquête pour "conduite illégale" et "crimes économiques". 
    Selon le quotidien sud-coréen JoongAng Daily, les autorités 
chinoises enquêtent sur un haut responsable de la succursale de 
KKBC à sa succursale de Dandong, une ville chinoise frontalière 
avec la Corée du Nord. 
    En 2009, le Trésor américain avait ciblé cette banque 
nord-coréenne comme entité soutenant le trafic d'armes en raison 
de son implication présumée dans l'achat de technologies à usage 
dual, à la fois civil et militaire.  
    "Le chef de la succursale, Ri Il Ho, est retourné 
temporairement en Corée du Nord alors son adjoint fait l'objet 
d'une enquête", a déclaré au JoongAng Daily une "source bien 
informée des affaires nord-coréennes".  
    D'autres "employés nord-coréens" vivant en Chine sont 
également visés par des investigations, ajoute le journal.  
    Dans le cadre des sanctions imposées en mars dernier à 
Pyongyang à la suite du quatrième essai nucléaire effectué par 
le régime communiste, les Nations unies ont étendu le gel des 
avoirs de Kwangson à tous ses fonds détenus à l'étranger.  
 
 (Avec James Pearson; Jean-Stéphane Brosse et Danielle Rouquié 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant