Chine : une école «coache»  les épouses face aux concubines 

le
0
Depuis que les maîtresses sont devenues un signe extérieur de richesse, les Chinoises doivent apprendre à contrôler leurs nerfs.

Les épouses chinoises ne veulent plus perdre la face. Le 12 novembre s'est ouvert à Pékin le premier Institut des dames. Pour la modique somme de 100.000 yuans (12 000 euros) les épouses fortunées trahies par leur mari peuvent y suivre une formation pour se «défendre face à la Xiao San», littéralement la «petite troisième» en mandarin, la maîtresse.

Au programme, deux semaines dans une villa privée avec un professeur, où l'on apprend notamment à contrôler ses nerfs lors des disputes de couple. «Cette formation est essentielle car c'est la femme qui exprime le plus ses sentiments, explique Fei Yang, le directeur de l'institut sur son site Internet. Quand une maîtresse fait son apparition et détruit un couple, c'est souvent parce que les émotions n'ont pas été bien maîtrisées.» Avant même que les cours n'aient commencé, des flots de commentaires ont envahi les blogs chinois, criant à l'arnaque. «100 000 yuans ne peuvent pas sauver un mariage.» «Tant q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant