Chine : un trou dans la rue avale plusieurs passants

le
0
Chine : un trou dans la rue avale plusieurs passants
Chine : un trou dans la rue avale plusieurs passants

Il semblerait que le phénomène soit récurrent en Chine. Un gigantesque trou s'est soudainement ouvert dans le bitume d'une métropole du centre de la Chine lundi, faisant tomber plusieurs passants dans les entrailles du sous-sol, dont une personne qui reste depuis portée disparue, rapportaient mercredi des médias officiels.

 

Le bitume dans une rue du centre de Zhengzhou, la capitale de la province du Henan, a brusquement cédé en pleine pluie diluvienne, faisant apparaître une immense cavité de trente mètres de long sur vingt mètres de large, et profonde de neuf mètres, a expliqué le Quotidien de la Jeunesse de Pékin. Au moins trois personnes seraient alors tombées dedans, quand le sol s'est dérobé sous leurs pieds, a ajouté le journal, citant des témoins de l'incident.

 

 

 

#Shocking #photos show #collapsed road in #Zhengzhou #China. #Pedestrians fell into 20m deep #cave below; #Xinhua pic.twitter.com/KG1iBapDFm

— Propeller TV (@PropellerTV) 2 août 2016

 

 

 

 

 

VIDEO. Après les pluies diluviennes, un énorme trou s'est ouvert, avalant plusieurs passants

 

Un homme et une femme ont pu être secourus et ramenés à la surface par les secouristes, mais une autre femme --qui était sur un vélo électrique en compagnie de l'homme-- a été emportée par un violent torrent souterrain, rapporte le quotidien. Elle restait mercredi portée disparue.

Une enquête préliminaire suggère que cet effondrement a pu être provoqué par des canalisations enfouies sous la route, et qui auraient cédé sous la pression des eaux de pluie, ont expliqué les pompiers de la province sur leur compte officiel de microblogs.

 

Un nombre encore indéterminé de victimes

 

La municipalité de Zhengzhou a de son côté déclaré qu'on «ne pouvait pas encore déterminer» combien de personnes exactement étaient tombées dans ce trou, qui s'étend jusqu'au pied d'immeubles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant