Chine : un ministre écarté pour corruption

le
0
Chargé des chemins de fer, Liu Zhijun a géré le développement du train à grande vitesse.

À Pékin

Même si l'on est habitué à ce que de gros «poissons» chinois tombent pour corruption, il est rare de voir un ministre démis de ses fonctions pour de tels chefs d'accusation. L'affaire est d'autant plus spectaculaire quand il s'agit du secteur ferroviaire, stratégique s'il en est, et emblématique de la montée en puissance économique chinoise. C'est sobrement que l'agence Chine nouvelle a annoncé ce week-end que le ministre des Chemins de fer, Liu Zhijun, avait été relevé de ses fonctions, faisant l'objet d'une enquête pour «violation sévère de la discipline» du Parti. En clair, pour corruption.

Liu Zhijun est sans doute le plus haut responsable politique chinois à tomber, après le patron du Parti communiste de Shanghaï, en 2006. Chen Liangyu, un ancien allié du président Jiang Zemin, a été condamné à 18 ans de prison. L'entourage familial du ministre des Chemins de fer, âgé de 58 ans, avait déjà été éclaboussé par des scandales. Au printem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant