Chine-Un millier de fonctionnaires rétrogradés

le
0

PÉKIN, 15 décembre (Reuters) - Les autorités chinoises ont rétrogradé près d'un millier de fonctionnaires qui ont dans leur entourage des proches vivant à l'étranger ayant refusé de revenir en Chine, annoncent lundi des médias d'Etat. Le président Xi Jinping a lancé une vaste campagne de lutte contre la corruption lors de son accession à la tête du Parti communiste à la fin 2012, promettant de pourchasser autant les "tigres" que les "mouches". Les autorités ont identifié plus de 3.200 responsables, de niveau national ou local, dont les enfants ou les épouses ont émigré, rapporte Chine nouvelle. Ces responsables utilisent leurs familles "comme moyen de transférer leurs actifs mal-acquis à l'étranger en amont de leur propre départ." Contactés par l'administration, il leur a été proposé de choisir entre accepter d'être rétrogradés ou de faire revenir leur famille en Chine, explique Chine nouvelle. "Ceux qui ont refusé ont été sanctionnés". Parallèlement, l'agence de lutte anticorruption du Parti communiste chinois a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête sur un dirigeant de l'entreprise de téléphonie China Unicom 0762.HK . Zhang Zhijiang, chargé de la construction des réseaux d'Unicom, est soupçonné de "graves violation des règles disciplinaires", dit l'agence sur son site internet. (Sui-Lee Wee,; Nicolas Delame pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant