Chine-Un ex-conseiller présidentiel bientôt traduit en justice

le
1

PEKIN, 20 juillet (Reuters) - La justice chinoise s'apprête à poursuivre pour corruption un ex-conseiller de l'ancien président Hu Jintao, a fait savoir le gouvernement chinois lundi. Ling Jihua, qui figure sur la liste des haut responsables tombés en disgrâce à la suite d'affaires de corruption, a été exclu du Parti communiste (PCC) et, selon l'agence de presse Chine nouvelle, son dossier a été transmis aux autorités judiciaires. Le parti au pouvoir avait annoncé en décembre l'ouverture d'une enquête le concernant. Ling Jihua avait été démis de ses fonctions en septembre 2012, après la mort de son fils qui s'était tué au volant d'une voiture de luxe. Selon un communiqué diffusé après une réunion du Bureau politique, l'une des plus hautes instances du PCC, les forfaits dont Ling Jihua est accusé ont terni l'image du parti et ont eu de "terribles" répercussions sur la société. "Lui ou sa famille ont reçu des pots-de-vin substantiels. Il a eu accès à un grand nombre des secrets les plus importants du parti et de l'Etat, violant par là la discipline requise ainsi que la loi", peut-on lire dans le bref communiqué du gouvernement, cité par Chine nouvelle. Entre la fin 2012 et le début 2013, le nouveau président, Xi Jinping, a lancé une vaste campagne destinée à mettre fin à la corruption dans le pays et promis de chasser aussi bien les "tigres" que les "mouches". (Ben Blanchard; Simon Carraud pour le service français, édité par Guy Kerivel)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pbenard6 le lundi 20 juil 2015 à 18:43

    prenons exemple sur la chine!