Chine-Réforme en vue des sociétés publiques avec propriété mixte

le
0

(Actualisé avec précisions, contexte) PEKIN, 13 septembre (Reuters) - La Chine a donné dimanche des précisions sur la réforme des entreprises publiques, qui prévoit l'introduction de la "propriété mixte" en faisant appel aux investisseurs privés, disant s'attendre à des résultats effectifs à l'horizon 2020. Ces directives ont été émises par le Comité central du Parti communiste et par le Conseil d'Etat (gouvernement), indique l'agence Chine nouvelle. Pour parvenir à la "propriété mixte", le gouvernement n'aura pas recours à la contrainte et ne fixera pas non plus de calendrier, précise l'agence de presse officielle. Chaque société obtiendra le feu vert quand la situation sera mûre, précise Chine nouvelle. Les sociétés publiques pourront faire entrer à leur capital "divers investisseurs" dans le but de diversifier leur actionnariat. Les restructurations seront encouragées pour préparer des introductions en Bourse, précise l'agence de presse. L'annonce officielle est attendue dans la journée. Cette annonce intervient près de deux ans après l'appel lancé par le président Xi Jinping à laisser les forces du marché jouer un rôle décisif dans l'économie chinoise. Dans le cadre de cette réforme de grande ampleur du secteur public, des sociétés devront fusionner et une partie de leur capital sera cédée, selon des documents consultés par Reuters. Le secteur de l'économie publique est dominé en Chine par 111 conglomérats contrôlés par l'Etat central, qui représentent 60% environ du chiffre d'affaires des entreprises publiques. Une administration centrale, la Sasac, selon l'acronyme anglais, supervise le tout. (Kevin Yao; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant