Chine-Procédure au pénal ouverte contre un ex-responsable de FAW

le
0

SHANGHAI, 3 septembre (Reuters) - Le parquet de la province chinoise de Jilin a ouvert une enquête au pénal contre An Dewu, ex-directeur général adjoint de FAW Group, société associée de Volkswagen VOWG_p.DE et de Toyota 7203.T , soupçonné de corruption passive, a annoncé le Parquet populaire suprême de Chine mercredi. An Dewu et FAW n'ont pu être joints dans l'immédiat. FAW a déclaré mardi qu'elle avait sanctionné huit responsables pour usage indu des fonds de la société. FAW, l'un des premiers constructeurs automobiles chinois, figure parmi les sociétés et organismes publics qui sont dans le collimateur des autorités chinoises, lesquelles ont lancé une vaste offensive contre la corruption. Le Comité central pour l'inspection disciplinaire du Parti communiste, l'organisme chinois de lutte contre la corruption, a lui-même ouvert une enquête sur un ancien responsable et un responsable actuel de FAW-Volkswagn Automotive, coentreprise de FAW et de VW soupçonnée d'avoir "gravement enfreint la loi". Les analystes disent que des constructeurs tels que FAW ont trop d'ascendant sur les concessionnaires, souvent soumis à une concurrence féroce pour pouvoir vendre des modèles populaires, contribuant ainsi à faire le lit de la corruption. (Samuel Shen et Adam Jourdan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant