Chine : premier périple européen pour le populaire Xi Jinping

le
0
Le président chinois Xi Jinping, le 23 mars à La Haye, lors de sa tournée européenne.
Le président chinois Xi Jinping, le 23 mars à La Haye, lors de sa tournée européenne.

C'est le nouvel "empereur de Chine" que reçoit cette semaine l'État français. Il suffit de voir l'ébullition que suscite ce voyage pour comprendre que le président Xi Jinping, un an après son arrivée au pouvoir, est déjà devenu - dans son propre pays et aux yeux du reste du monde - bien plus puissant que ses prédécesseurs. "Avec Xi, l'ère des apparatchiks est terminée", confie un professeur de sciences politiques chinois. C'est véritablement "le maître de la Chine" qui entame cette semaine sa première tournée européenne. Le changement le plus manifeste vient du protocole chinois : Xi Jinping ne fait plus de visites bilatérales, comme c'était le cas auparavant (sauf lors des JO de Sotchi où il a voulu montrer son soutien à Vladimir Poutine). En plus de la France, le président chinois visitera cette fois trois pays voisins.Il a entamé samedi sa tournée européenne par les Pays-Bas, où il a assisté au sommet sur la sécurité nucléaire de La Haye. À cette occasion, le président chinois s'est entretenu dimanche soir avec son homologue américain Barack Obama, avec qui il a parlé de la crise de Crimée. La Chine se trouve en porte à faux sur le dossier ukrainien qui focalise actuellement toute l'énergie diplomatique de l'Europe. "Pékin a deux principes cardinaux dans sa politique étrangère : la non-ingérence et le respect de l'intégrité territoriale", rappelle un diplomate. Soucieuse de maintenir de bonnes relations avec Moscou et de ne pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant