Chine-Nouvelle baisse des taux, la 6e en moins d'un an

le
0

(Actualisé avec précisions, commentaire, réaction des marchés) PEKIN, 23 octobre (Reuters) - La banque centrale chinoise a annoncé vendredi une baisse de ses taux d'intérêt, la sixième depuis novembre dernier, et elle a de nouveau réduit le montant des liquidités que les banques doivent garder en réserves, dans le but de stimuler le crédit et l'activité économique. La politique monétaire de la Chine est ainsi aussi offensive que lors de la crise financière de 2008-2009, ce qui traduit la préoccupation de Pékin face à la dégradation régulière de la situation économique. La Banque populaire de Chine (BPC) a précisé sur son site internet que son taux de prêt à un an serait réduit dès samedi d'un quart de point à 4,35%. "La Banque populaire (de Chine) a injecté une nouvelle dose de stimulant", constatent dans une note les économistes de Capital Economics, avant d'ajouter qu'ils attendent toujours "des preuves claires d'un retournement de l'économie". "Nous maintenons notre pronostic d'une baisse supplémentaire des taux d'intérêt et du taux de réserves obligatoires des banques d'ici la fin de l'année et d'une baisse supplémentaire des deux début 2016", ajoutent-ils. Les chiffres du produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre, publiés lundi, en hausse de 6,9%, ont illustré les difficultés auxquelles sont confrontées les autorités chinoises, la croissance étant inférieure à l'objectif de 7% qu'ils se sont fixé pour cette année. Parallèlement à la baisse du taux de prêt à un an et à celle du taux des dépôts, ramené de 1,75% à 1,50%, le taux de réserves obligatoires imposé aux banques sera abaissé de 50 points de base à 17,5% pour les principales banques du pays, a précisé la BPC. Ces annonces ont immédiatement été saluées par les marchés financiers: les Bourses européennes ont amplifié leur progression et l'indice FTSEurofirst 300 .FTEU3 prenait près de 2,3% à 12h40 GMT. Le secteur des matières premières, particulièrement sensible aux nouvelles en provenance de Chine, était l'un des principaux bénéficiaires de la hausse générale, avec un gain de 3,7% .SXPP . Sur le marché des changes, le yuan chinois est tombé à son plus bas niveau en quatre semaines à 6,3958 pour un dollar; l'euro, lui, accentuait son repli, autour de 1,1045 dollar EUR= . "En terme de calendrier, c'était inattendu mais après la BCE, cela a amplifié la réaction des actifs liés à la croissance, comme les actions", explique Luis Costa, responsable de la stratégie marchés émergents de Citigroup. (Koh Gui Qing et Winni Zhou; Marc Joanny et Marc Angrand pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant