Chine-Normes plus strictes pour lutter contre les surcapacités

le
0
    SHANGHAI, 13 août (Reuters) - Le gouvernement chinois a 
annoncé son intention de faire appliquer plus strictement les 
normes environnementales pour lutter contre les surcapacités 
dans le secteur industriel. 
    La Chine a promis des fermetures massives de sites 
industriels dans les secteurs en surcapacité comme la sidérurgie 
et le pétrolier, mais la deuxième économie mondiale reste en 
deçà de ses objectifs. 
    Le ministère de l'Industrie et de l'Information a publié 
vendredi sur son site internet un projet de réglementation plus 
stricte et de mise en oeuvre des normes (http://www.miit.gov.cn) 
 pour résoudre le problème des surcapacités dans l'acier, le 
charbon, le ciment, le verre et l'aluminium. 
    Le gouvernement entend notamment utiliser l'arme financière. 
Une politique "différentielle de crédit" sera appliquée : les 
sociétés pouvant se restructurer se verront accorder de nouveaux 
crédits tandis que les entreprises aux performances médiocres 
appelées à fermer se verront privées de financements. 
    Les sociétés auront six mois pour se mettre en conformité 
avec les nouvelles normes d'efficacité énergétique. Elles seront 
fermées si elles ne progressent pas en ce sens. Et celles qui 
continueront à dépasser des normes en matière de pollution de 
l'air et de l'eau se verront imposer des amendes quotidiennes, 
voire la fermeture dans les cas les plus graves. 
    L'eau et l'électricité seront coupées pour les sociétés qui 
ne répondront pas aux normes environnementales et de sécurité, 
précise le ministère. La sanction pourra même aller jusqu'à la 
démolition.  
    Jeudi, l'agence de planification publique a épinglé un 
certain nombre de régions comme la Mongolie intérieure, le 
Fujian et le Guangxi pour leur absence de progrès dans la 
gestion des surcapacités. 
    La Chine prévoit de supprimer cette année 45 millions de 
tonnes de capacité de production dans la sidérurgie et 250 
millions de tonnes dans le charbon, mais simplement un tiers des 
fermetures prévues avaient été réalisées à la fin juillet, a 
annoncé la Commission nationale du développement et de la 
réforme" (CNDR).  
 
 (David Stanway; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant