Chine-Militante des droits de l'homme libérée pendant la visite de Ban

le
0
    PEKIN, 7 juillet (Reuters) - La police chinoise a libéré 
sous caution jeudi l'assistante d'un défenseur des droits de 
l'homme, après pratiquement un an de détention pour subversion, 
au moment où le secrétaire général des Nations unies Ban 
Ki-moon, en visite en Chine, appelait Pékin à respecter la 
société civile. 
    Les dirigeants chinois ont procédé à une vaste reprise en 
main depuis l'arrivée au pouvoir de Xi Jinping, incarcérant des 
dizaines de défenseurs des droits de l'homme. 
    Dans un communiqué laconique, la police de Tianjin, ville 
portuaire des environs de Pékin, a indiqué que Zhao Wei était 
libérée sous caution pour bon comportement, à la suite de ses 
aveux. 
    Zhao, qui est âgée de 24 ans, a été l'assistante du 
défenseur des droits Li Heping, actuellement derrière les 
barreaux. 
    S'adressant aux journalistes après avoir été reçu par le 
chef de la diplomatie chinoise Wang Yi, Ban Ki-moon a appelé les 
dirigeants communistes chinois à tolérer l'existence d'une 
société civile. 
    "Au moment où la Chine suit la voie des transformations et 
des réformes, j'encourage ses dirigeants à créer l'espace 
nécessaire pour que la société civile joue son rôle crucial", a 
dit le secrétaire général de l'Onu, en mentionnant les 
défenseurs de l'environnement et des droits de l'homme. 
    Wang, qui se tenait au côté de Ban Ki-moon, n'a pas réagi à 
ses déclarations sur la situation des droits de l'homme en 
Chine. 
 
 (Ben Blanchard et James Pomfret; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant