Chine : manifestation d'ouvriers réprimée

le
0
Les travailleurs de l'usine Sanyo Electric, à Shenzhen, réclament des hausses de salaires.

Shenzhen, le plus grand centre industriel du sud de la Chine, aux portes de Hongkong, a été une nouvelle fois le théâtre de troubles sociaux le week-end dernier. Entre 3000 et 4000 ouvriers, selon les médias chinois, ont manifesté dans une usine de Sanyo Electric qui fabrique des pièces pour haut-parleurs. Quatre arrestations ont eu lieu, à la suite de heurts avec la police, a indiqué le site Internet du Quotidien du peuple.

Selon le journal Sing Tao Daily, les ouvriers de la coentreprise sino-japonaise réclamaient des indemnités à l'approche de la fusion des activités de Sanyo avec Panasonic Corp. Lundi, le porte-parole de Panasonic, Akira Kadota, a affirmé à Tokyo que «s'il y a bien eu une grève samedi dans l'usine de Shenzhen, la production est revenue à la normale dimanche». Selon lui, «l'exacte nature des revendications n'a pu être clairement définie alors que des négociations sont toujours en cours».

En décembre, près de 1000 salariés d'une autre usine ja

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant